Le mobile et l'univers social de vos clients

Drôle de situation : vos clients sont certainement plus "Mobile Ready" que vous. Un danger pour votre marque ? Non, bien Pire.

Vous savez quoi ?
Je commence l'année 2010 heureux. Heureux, car cette année va être belle et riche en profonds changements, et que le mobile va être au centre de cette révolution.

J'entrevois quelques haussements de sourcils et des petits sourires en coin !
Oui, je sais, d'autres que moi vous le disent chaque année depuis l'an 2001, mais j'en appelle à votre discernement : c'est pour ma part la première fois, et de plus vous me connaissez, vous pouvez me faire confiance.

Révolution disais-je : une révolution d'usage.

Bienvenue dans l'ère de la vie à la carte, de l'indépendance numérique suprême où vous avez le choix. Choix de vos amis, choix de qui vous suit sur Twitter, choix de ce que les autres doivent savoir de vous. Choix de vos sources d'informations : l'info est partout, et vous faites partie de l'info : où vous mangez, ce que vous faites est soudainement tout aussi important que ce qui se passe à l'autre bout de la planète.

Miracle Quotidien où tout est disponible et tout arrive en même temps.  Un seul décideur de ce que vous voulez savoir : vous.

Paradoxe ultime: il n'y a jamais eu autant d'informations partagées, mais ayant la possibilité de choisir uniquement celle qui vous intéresse, vous êtes plutôt attiré sur un repli sur vous et votre communauté qu'une vraie ouverture au monde.

Vous pouvez être en temps réel en Iran ou en Haiti, mais vous préférez souvent savoir que quelqu'un que vous avez croisé une fois est en train de manger des sushis à San Francisco. Ironique ? Non, Logique, et le problème est bien là.

N'en déplaise à Messieurs Rabelais ou Platon, vos clients ne sont ni des moutons sautant d'un bateau, ni enchaînés dans une caverne. Ils savent, et décident eux-même. Ils décident qui, quoi, peut rentrer dans leur nouvelle vie, leur environnement 2.0, ce lieu où ils peuvent potentiellement être partout, tout le temps. Ils construisent, et gèrent, jour après jour, leur "univers social". Et y acceptent les gens qu'ils désirent, les infos/points de vue qui les intéressent.

Ne croyez pas qu'ils ne veulent pas y faire rentrer des marques : au contraire, une marque c'est une identité, et c'est un moyen de se différencier (ou non) des autres membres de son univers social. C'est maintenant, normalement, que vous m'arrêtez et me dites que cette philosophie est bien belle (merci), mais que pour tomber dans le concret, et pouvoir toucher vos clients dans cette nouvelle dimension, il faudrait inventer un outil, un objet que tout le monde posséderait, et que tout le monde aurait, en permanence, sur lui. (Me voyez-vous venir ?)

Un objet interconnecté, libéré de toute contrainte technique (via des réseaux performants), de toute contrainte de prix (grâce à des forfaits data illimités), et exempt de tout frein d'adoption grâce à une marque à la Pomme qui, telle un Newton des temps modernes, a modifié notre perception d'un objet banal qui ne servait qu'à téléphoner. (Et maintenant, vous chauffez ?)

Un objet avec lequel tout un chacun pourrait à tout moment interagir avec son univers social, son réseau (Twitter, Facebook, Mails), son espace immédiat (géolocalisation, Foursquare) et ses centres d'intérêts.

Bonne nouvelle : cet objet existe.
Mauvaise nouvelle : Votre marque/société/produit n'est, comme 98 % des sociétés à l'heure actuelle, pas compatible avec cet objet.

Promis. Faites un test avec votre iPhone/ Blackberry : allez sur Google, et tentez d'accéder à votre site Web (et d'y commander quelque chose le cas échéant)

Sentez-vous poindre le syndrome ''Oups, je crois que nous sommes passés à côté de quelque chose ?" ? Permettez à vos clients de vous incorporer dans leur univers social, à côté de leur 3-4 marques préférées : permettez leur d'échanger avec vous via leur mobile.

Où laissez passer le train. Vous aussi vous avez le choix, finalement !Comme vous aviez le choix, il y a 10 ans, de ne pas faire de site Internet, et de garder votre service Minitel qui fonctionnait très bien. A ceci près que le Mobile est déjà libéré des contraintes qu'avait le Web à ses débuts.

Bonne Nouvelle bis : des agences sont là pour vous aider et vous accompagner dans le formidable monde de la mobilité. (suivez mon regard, oui, c'est ça, juste en dessous de ma photo)

Alors, heureux vous aussi pour cette nouvelle année ?

Autour du même sujet