Construire des parcours internet bâtis sur la logique de l’internaute

Dans ce monde en mouvement où les secteurs industriels et des services disposent d’un temps de conception réduit, comment donc imaginer et proposer des services en adéquation avec les attentes des consommateurs ?

Cela apparaît être une Lapalissade, mais finalement, l'homme -celui qui se lève le matin, se déplace, va faire ses courses, chercher ses enfants, etc- est assez inconnu des tableaux de bord des hommes de marketing. Bien sûr, l'homme en pourcentage, l'homme étiqueté dans les nombreuses études quantitatives, celui-ci est bien présent. Mais il révèle peu d'indices sur ses attentes, son mode de vie, ses besoins profonds ... son quotidien véritable.

La seule façon de véritablement appréhender les leviers de la consommation d'aujourd'hui passe par la réalisation d'études qualitatives sur le terrain. Elles permettent d'observer l'usager dans son quotidien, dans le cadre réel de relation au produit ou au service, pour faire un relevé de sa vie au quotidien, sans déclaratif.

Cette observation doit désormais se faire en prenant en compte les trois facteurs qui ont considérablement bouleversé le quotidien du consommateur : le vieillissement de la population conduit à des habitudes de consommation et de vie différents des générations passées ; le développement du numérique a radicalement transformé nos modes de vie ; et l'individualisation et l'attente de services et produits personnalisés est une tendance de plus en plus marquée chez le consommateur.

 

Construire des parcours internet bâtis sur la logique de l'internaute et non sur la logique de la marque

Cette observation, source de compréhension des leviers d'achat, est performante de la même façon sur internet. Seul un regard attentif sur l'internaute va permettre de développer des dispositifs interactifs performants et en résonnance avec ses vrais besoins et attentes. Trop d'entreprises ont oublié cela, tellement la technologie d'Internet est prégnante. Trop de dispositifs interactifs, ayant nécessité des budgets de développement considérables,  sont conçus selon la logique de la marque et non selon la logique de l'internaute. De telles pratiques conduisent à la perte de l'internaute qui se rabat sur la concurrence qui n'a jamais été aussi proche, à portée de clics !


Et pourtant, il suffirait de juste s'intéresser de plus près à cet Homme, cet internaute, ce consommateur. Replaçons l'homme au centre de nos préoccupations s'il vous plait.

Autour du même sujet