Achats en ligne : attention à garantir la performance des transactions!

La Fevad vient d'annoncer une hausse de 29% des achats en ligne depuis un an. Le Business Transaction Management a son rôle à jouer pour éviter lenteur et interruption de service chez les e-commerçants.


Jeudi 9 septembre 2010, la FEVAD (Fédération du e-Commerce et de la vente à distance), publiait les chiffres du e-commerce au 2e trimestre 2010. L'augmentation de 29% des ventes en ligne sur un an montre que le public fait de plus en plus confiance à ce mode d'achat. 165 millions de transactions ont été enregistrées par les sites marchands français au premier semestre 2010.

Les e-commerçants doivent profiter de cette embellie mais il faut pour cela s'assurer du bon déroulement des commandes sur son site. Il y a encore trop de commandes abandonnées en cours de processus.

Si les internautes sont prêts à acheter en ligne, ils deviennent également de plus en plus exigeants. Il ne suffit plus d'avoir un site attractif, les consommateurs réclament également une certaine qualité de service. Si les internautes sont plus confiants, c'est que les e-commercants répondent davantage à leurs attentes, avec des sites plus performants, plus disponibles et plus interactifs. Les fondamentaux - la performance du site, les processus de transactions et la gestion du client, de son achat jusqu'à livraison de sa commande, sont à suivre de près pour que les achats soient confirmés et que les clients continuent de dépenser en ligne. C'est pour cela qu'a été créé le Business Transaction Management, pour offrir aux entreprises une parfaite visibilité sur les transactions en cours, afin d'éviter lenteur et interruption de service.

Ce qui est vrai pour la vente en ligne est également vrai pour les enseignes qui souhaitent tirer profit des nouvelles technologies.
Les commerçants ont rapidement compris tout le bénéfice qu'ils pouvaient tirer d'une meilleure connaissance de leurs clients. L'exemple le plus récent est celui des dernières applications pour smartphones permettant aux enseignes d'envoyer des promotions à leurs clients lorsqu'ils approchent d'une boutique, d'un rayon, de la caisse ou même dans la cabine d'essayage. Chaque déplacement envoyant une information à l'enseigne.
 
Même si tout le monde sait que c'est la technologie qui permet de récolter ce genre d'informations, est-on conscient que les quelques 100 ou 1000 informations récoltées à chaque mouvement du client pèsent sur l'infrastructure informatique du commerçant et impacte les temps de réponse et la satisfaction client ?
 
Pour que les applications soient performantes et que chaque transaction soit honorée, les commerçants doivent mettre en place des outils de contrôle et de suivi du flux des transactions, pour détecter et corriger rapidement un événement imprévu ou une erreur. En déployant un moteur de gestion des évènements complexes (Business Event Module) associé à un logiciel de Business Transaction Management, les commerçants pourraient profiter pleinement des avantages des dernières applications pour smartphones sans mettre en péril la satisfaction client.

Autour du même sujet