Les règles d'or pour mener à bien une gestion de projet web

Maitriser des compétences aussi variées que le webdesign, la stratégie internet, le webmarketing, l'ergonomie des interfaces ou la gestion de projet informatique ? Une gymnastique pas toujours évidente...

Le premier élément fondamental de gestion d'un projet de site web concerne la partie stratégique. Les tactiques que vous envisagez de mettre en place doivent répondent parfaitement aux attentes de vos cibles.

La réflexion qui doit être menée en amont de votre projet doit donc permettre de déterminer vos objectifs principaux (ex: donner accès aux adhérents aux bases de connaissances internes), ensuite vont en découler la stratégie à mettre en place (mettre en place un site d'information et de services), puis les tactiques associées (proposer un moteur de recherche évolué, un espace client permettant de sauvegarder des recherches ou de les partager, etc.). Cette phase de réflexion stratégique permettra de toujours garder en vue l'objectif final du projet, et orientera vos choix vers la réussite de cet objectif.

Le second élément fondamental d'un projet de site web concerne les aspects ergonomiques et incitatifs des interfaces.

Un projet web est un ensemble d'interfaces ergonomiques qui ont pour but de permettre à leurs  utilisateurs de savoir à chaque instant où ils sont, où ils peuvent aller et comment revenir en arrière. De plus ces interfaces doivent respecter les standards actuels du web et répondre aux réactions instinctives des internautes (ex: trouver un lien vers l'accueil en haut à gauche). Enfin ces interfaces doivent être pensées de manière incitative dans le but de favoriser chez les visiteurs  les actions attendues d'eux. Il peut par exemple être judicieux  de n'utiliser qu'une seule et même couleur que pour les « call to action », textes ou boutons d'actions censés favoriser le clic.

Chaque interface devra être conceptualisée via un zoning précis, storyboard détaillé des composantes de chaque page et des réactions de chaque action possible dans la page.

Un bon cahier des charges sera complété de règles de gestion décrivant le traitement de chaque cas spécifique. Les détails techniques précisant l'existant et les marges de manoeuvre permises permettront de préciser le type d'hébergement attendu, les bases de données et langages de programmation autorisés.

Le troisième élément fondamental  concernera l'avancement du projet en lui-même et sa bonne gestion dans le temps.

Il est nécessaire de mettre en place des process de consultation, des process de validation et des outils de suivi de projet permettant à un comité de pilotage de gérer étapes par étapes, et éventuellement à distance, les différents jalons qui composent le projet. Pour cela des outils sélectionnés peuvent aider fortement le chef de projet dans ses démarches.
Le comité de pilotage se doit d'être composé d'un leader, si possible hiérarchiquement au-dessus des autres, mais de manière raisonnable pour éviter tout phénomène de suivisme.

Enfin le quatrième élément doit forcément concerner le plan webmarketing envisagé.

En fonction de la stratégie cible il sera nécessaire dès le lancement du projet de choisir parmi les actions de promotion online envisageables, notamment le référencement naturel, les liens sponsorisés, la newsletter, les comparateurs de prix, l'affiliation ou les campagnes display.
Certaines de ces actions de promotions peuvent impliquer des tactiques différentes en cours de projet : conception de landing pages spécifiques pour  le référencement naturel ou les liens sponsorisés, structure du site de base optimisée pour le référencement naturel, CMS choisi en fonction de ses capacités à gérer le multicanal, dont la newsletter, et les comparateurs de prix, etc.

La bonne réussite d'un projet web est donc dépendante d'une multitude de facteurs de succès interdépendants qui nécessitent une bonne habitude de la gestion de projet et de bonne connaissance des applications web.

Autour du même sujet