Et si un site de E-Commerce ne coûtait rien ? (2ème partie)

Voici le second volet de cette chronique consacrée à répondre à "Combien coûte un site de commerce". Regardons combien et comment dépensent les exploitants de sites marchands.

Un site de commerce ne coûte rien. C'est une quasi-réalité. Je l'affirme en faisant un constat sur des milliers de clients Oxatis et plus de dix ans d'expérience. Pour bien mesurer mon propos, il faut comprendre qu'en effet, les dépenses directes liées au site, sont de l'ordre de grandeur de celles liées aux frais bancaires. Cela fait réfléchir pour un service qui inclut tout ce que je vais lister ci-dessous, les fondamentaux de la création d'un site.

Si un site de commerce ne coûte rien, c'est aussi que je compare les investissements directs aux dépenses indirectes que le site va engendrer, y compris à très court terme, et qui elles peuvent être tout à fait significatives.

Intéressons-nous aux bases-mêmes du site, indispensables à son fonctionnement.
- Un serveur ou un ensemble de serveurs si vous voulez obtenir performances et sécurisation par le biais d'une redondance, de sauvegardes et de sécurité.
- Des gestionnaires de bases de données et d'équilibrage de charge dès que vous avez un trafic important.
- Un logiciel e-commerce avec une grande profondeur fonctionnelle, des systèmes de paiements sécurisés, des gestionnaires de flux (moteurs marchands, places de marché...), des connexions logistiques, une interface vers un outil de gestion commerciale et de comptabilité.
- Un accès vraiment très haut débit à internet qui plus est fortement redondant pour garantir une qualité de service dans toutes les situations.
- Une équipe chevronnée pour faire fonctionner le tout, parer aux attaques et menaces en tout genre, faire évoluer l'architecture matérielle et assurer la maintenance.

Inutile de rentrer dans les détails, juste de vous signaler que cet ensemble apparemment simple doit fonctionner 24h/24 toute l'année, y compris en cas de fortes charges comme par exemple les soldes, mais aussi être conçu pour minimiser les temps de coupure lors des opérations de maintenance et d'évolution, car toute indisponibilité se traduit en perte de chiffre d'affaires !

Alors vous pouvez choisir de vous charger de financer cet ensemble puis de le gérer si vous avez les compétences de le faire ou d'embaucher et de diriger l'équipe ad hoc, ou enfin de recourir à des plateformes spécialisées qui mutualisent ces services.

Cette alternative revient à savoir, pour utiliser une image, si pour vos prochaines croisières vous voulez investir dans un yacht et embaucher une équipe ou acheter clé en main votre séjour en mode satisfait ou remboursé. Cela dépend bien évidemment de vos ambitions... et de vos moyens !

Car si vous voulez savoir combien coûte ce qui précède, à la louche, vous arriverez à des budgets d'investissement compris entre 10 et 100 K€ pour le matériel, et des charges de personnel équivalentes pour chaque année écoulée selon que vous choisissez de faire appel à des compétences partagées ou décidez de procéder à des recrutements.

La fourchette est large et doit être rapprochée des possibilités de chiffre d'affaires : un commerce traditionnel moyen en France tourne à moins de 200 K€. En supposant que vous ayez une marge brute de 30% soit 60K€, pour soutenir de tels chiffres, il est important de vous  demander si passer d'un investissement de 2K€ à un investissement de 20K€ est réellement un choix !

Car en effet cette partie n'est que la partie émergée de l'iceberg ! Il nous faut en effet parler à présent des investissements complémentaires à effectuer pour lancer efficacement un commerce en ligne :

- Un investissement temps pour « écrire » le site, lui donner de la consistance et monter une offre intéressante. Ce travail, en général réalisé en interne « coûte » plusieurs semaines de travail, sans compter l'entretien quasi-quotidien : De 2K€ à 20K€, voir bien plus si votre catalogue est imposant.
- Une prestation graphique pour agrémenter votre site au départ puis au gré des animations commerciales saisonnières. Pensez aussi au look de vos lettres d'information : De 1K€ à 5K€
- Une prestation de référencement, initiale et son suivi mensuel : De 1K€ à 5K€
- Un budget pour créer du trafic par le biais d'annonces de publicités en ligne (Google AdWords ou moteurs marchands et affiliation). De 300€/mois pour les budgets les plus modestes à plusieurs milliers d'€/mois. Arrondissons à  4K€ à 40K€, mais cela ne constitue en aucun cas une limite supérieure.

Notez que ces investissements sont nécessaires quelle que soit la solution retenue : monter votre site vous-même ou opter pour une solution SaaS. Dans ce dernier cas, les économies réalisées sur l'infrastructure et l'exploitation son avantageusement reportées sur ce poste fondamental.

Bien entendu, ce ne sont que des ordres de grandeur, mais pour monter un site de vente en ligne qui fasse entre 20K€ et 500K€ la 1e année, ce sont les montants que je constate sur le marché. A ce propos je souhaite vivement que vous me donniez vos observations en commentaires de ce billet, l'élasticité des budgets me semblant extrêmement importante.

Pour nous résumer, montage du site, infrastructure et logiciel :
- En SaaS, abonnement annuel complet : de 0,5K€ à 2K€
OU BIEN
- En solution propriétaire, serveurs, softs, prestations d'infrastructure : de 5K€ à 20K€

Pour son lancement effectif la 1e année (larges évolutions possibles les années suivantes en fonction des performances réalisées ou attendues) :
- Pour le contenu, l'habillage et la promotion 8K€ à 50-100K€
Nous avons jusqu'à présent parlé K€. Il existe une autre métrique que je voudrais partager avec vous et qui me semble très utile pour construire son projet ou prendre sa décision, c'est le coût en % de chaque poste de budget en fonction du chiffre d'affaire du site :
- Infrastructure du site (hébergement, logiciel, support) : 1,5 à 2,5%
- Paiements sécurisés : 0,5 à 3,5% suivant les prestataires et la volumétrie
- Frais de Transport : 3 à 6% en fonction des produits et des volumes.
- Logistique : 2 à 4% suivant qu'elle soit externalisée ou pas et de ce que vous incluez dans cette part.
- Marketing (incluant charte graphique, contenu, publicité ...)  5 à 20% suivant les périodes de la vie du site.

Tous ces pourcentages ajoutés on arrive souvent à 20% du CA, d'où l'importance de bien choisir son marché, deux grandes possibilités existants pour retrouver de la marge : choisir une niche avec une concurrence moins exacerbée, diminuer ses frais marketings en réduisant la taille du marché à cibler.

Un site de E-Commerce ne coûte donc pas toujours rien... surtout en investissements indirects qui pèsent globalement 5 à 10 fois le budget du site lui-même.  Les options choisies ne sont pas équivalentes mais dépendent de vos ambitions. A vous de jouer !

Autour du même sujet