Magento, une intégration qui s’annonce difficile pour eBay…

Visiblement, eBay a fait une bonne affaire financière en s'intéressant tôt à Magento, mais Magento en fait-il une de son côté ?

Visiblement, eBay a fait une bonne affaire financière en s'intéressant tôt à Magento, un logiciel e-commerce qui est incontestablement une référence dans le domaine. Ayant pris une participation significative dans la société Varien, éditeur du logiciel Magento, il y plus d'un an, eBay disposait d'une place de choix pour négocier la suite.

eBay n'en est pas à son premier essai en termes d'acquisition
Le rachat de Paypal en 2002 (Paypal avait 3 ans d'existence et fut rachetée pour 1.5 milliards de dollars)  fut une idée de génie... Tous les acheteurs ont besoin de faire des paiements en ligne et la complémentarité évidente des offres a permis à Paypal de consolider sa position dominante. Aujourd'hui la rentabilité de Paypal est exceptionnelle. Toutefois, soulignons-le, personne ne considère le paiement comme un logiciel stratégique pour lequel l'indépendance du fournisseur constitue un critère de choix.

Le rachat de Skype en octobre 2005 (Skype avait deux ans d'existence et fut rachetée pour 3,5 milliards de dollars !) fut longtemps décrié. Il s'est avéré au final un bon placement financier sinon un bon choix industriel. Les synergies attendues ne se sont pas concrétisées, au contraire, l'intégration a donné lieu à une bataille juridique majeure, mais la prime au leader accompagnée d'une base installée considérable, s'est révélée financièrement très fructueuse.

Dans le cas du rachat de Magento, il s'agit également d'une évolution de l'offre, eBay offre déjà des services de mise en place de sites marchands sous forme de pages, mais pas d'un logiciel indépendant.

Qu'est que ce qui a plu a eBay ? la base installée dont il sera possible de tirer partie, un marché complémentaire à celui de eBay en forte progression, une très bonne notoriété. Mais il s'agit d'un métier différent, celui d'éditeur, qui doit évoluer en permanence et convaincre ses clients de la qualité de la solution. Pour la première fois, eBay ne met pas le pied dans un métier récurrent.

Le plus grave étant au-delà, dans la perception réelle ou supposée que vont avoir les clients d'être enfermés dans une solution propriété d'un fournisseur.

Quels sont les plus pour Magento ? Un appui financier très significatif, la possibilité d'être tirée par la base installée d'eBay, mais ce que les analystes soulignent le plus, c'est la possibilité de structurer la société en terme de support et de produit. Incontestablement, le nombre de déçus de Magento est assez élevé : lourdeur de la technologie, abandon progressif du modèle open-source, support insuffisant...

L'appui de eBay va améliorer ces points, mais permettra-t-il à Magento de renouveler son offre et d'évoluer au rythme attendu par le marché ? On peut en douter, les sociétés américaines dès qu'elles ont atteint une taille significative, ont tendance à formaliser et alourdir les processus, il faut arbitrer entre les priorités, faire place à des objectifs contradictoires.

Au total, la perte d'autonomie de Magento, est inéluctable et toutes les déclarations au sujet d'une plateforme ouverte ne changeront pas cela, ceci est complété par trois points indiscutables :

- Il s'agit d'un métier différent, éditeur qui requiert rapidité, innovation, technologie,

- La solution gratuite est amenée à disparaître, privant la société de son relais de croissance,

-  Les clients auront incontestablement l'impression d'être prisonnier de leur fournisseur, pour une application totalement stratégique.

Autour du même sujet