Quelle stratégie e-mailing adopter face à la "priority inbox" ?

Depuis août 2011, la plupart des entreprises ont sûrement été exposées à la notion de «Priority Inbox » mise en place par les fournisseurs de boîte d’email tels que Hotmail, Yahoo et Gmail. L’idée derrière cela est simple – trier les e-mails afin d'amener les gens à renouer avec leur boîte de réception.

Considérant deux points:

1- Les e-mails non ciblés poussent les destinataires à se détourner de leur boîte de réception.
2- La mise en place de la priorité dans les boites d'e-mails ne permet plus l'envoi d'e-mails aux clients non actifs. Les 3 gros (Hotmail, Yahoo et Gmail) font en sorte que les messages non lus s'accumulent finalement dans le dossier « courrier indésirable ».

Les fournisseurs de services e-mailing sont désormais contraints de demander à leurs clients d'être plus sérieux dans la gestion de leurs bases de données. Il est donc conseillé de supprimer les adresses e-mail des destinataires qui ne sont plus actifs au cours d'une période donnée (3 -6-12 mois depuis la dernière ouverture d'e-mail et / ou le dernier clic).

Le résultat : afin de maintenir le niveau de trafic et ventes, les entreprises ont commencé à élaborer des programmes d'e-mail marketing qui les aideraient à rétablir le contact avec les abonnées non actifs, exemple : «Nous ne vous avons pas vu depuis un moment», «Revenez et obtenez 10% de réduction » ... c'est l'augmentation du nombre de programmes de réengagement.

Mais il reste un point noir : même avec la mise en place de programmes complexes de réengagement, la plupart des entreprises n'utilisent pas encore le ciblage comportemental dans leurs campagnes d'e-mails marketing.. Elles envoient des e-mails en « one to all » à leurs abonnés (communication impersonnelle et non ciblée), favorisant de nouveau la non action des destinataires et le désengagement, jusqu'au moment où un e-mail de réengagement est envoyé afin de les remettre sur la liste de diffusion principale.

C'est un cercle vicieux parce que si quelqu'un se désengage de votre marque, l'e-mail du programme de réengagement ne va pas aller si facilement dans sa boîte de réception à cause des règles de «Priority Inbox ».

Même si les programmes de réengagement sont appréciés, il est essentiel de se concentrer sur autre stratégie en premier lieu : ne pas laisser vos abonnés se désengager. Il est vital de regarder un peu au-delà des statistiques simples et d'essayer d'analyser le comportement des abonnés.

Prenons comme exemple une entreprise de vente en ligne avec les différents types de produits : chaussures, jeans, chemises, vestes, robes, tops... Supposons que vous analysez que 30% des clics se sont fait sur « Chaussures », 30% sur « jeans », 10% sur « chemises » et les 30% restants sur d'autres catégories. En utilisant cette information, vous pouvez faire de petits changements dans votre e-mail qui vous permettront d'augmenter considérablement les résultats de votre campagne. . Mettre comme visuel principal de l'e-mail, un produit provenant de la catégorie la plus cliquée, augmente de plus de 150% le taux de clic.

Commencez par appliquer ces techniques d'optimisation simples et vous pourrez ainsi continuer la communication avec des abonnés actifs. En vous concentrant plus sur la façon de garder vos abonnés (notamment grâce à la mise en place de ciblages comportementaux), vous n'aurez plus à vous inquiéter de savoir comment les récupérer, et donc les règles de priorités ne seront plus un souci pour vous.

Autour du même sujet