Comment le web et le mobile révolutionnent-ils la vie des enseignes ?

Aujourd'hui, le mobile et le web permettent une information facilitée pour comparer le prix d'un produit, ce qui accroit la concurrence et rend difficile la vie des magasins.

Aujourd'hui le commerce français compte plus de 1000 enseignes, près d'un million de boutiques physiques et plus de 70 000 sites internet.
Alors que les enseignes ne cessent de gagner des parts de marché grâce au développement de nouvelles boutiques, et à la franchise, ces dernières se voient de plus en plus concurrencées par des sites e-commerce.
Le e-commerce qui profite de couts d'exploitation plus bas, par l'absence de la nécessité de disposer d'un réseau de boutiques, de centaines de vendeurs, et d'une automatisation à outrance s'est développé sur le concept du low-cost.
En effet, jusqu'au années 2000, l'achat de produits tel une machine à laver, alors que les enseignes tel Boulanger, et Darty étaient souvent seules maitres dans leurs rayons, ou en concurrence avec un ou deux autres magasins.
A cette époque, comparer les prix nécessitait de se rendre un à un dans chaque magasin, ce qui rendait l'exercice compliqué, et la pratique rare.
L'émergence du web, puis des smartphones à bouleversé la donne : aujourd'hui, avec des comparateurs de prix il est possible en seulement 2 clics de connaître le prix du même produit chez 10 à 30 sites e-commerces, qui se concurrencent souvent à marges serrées.

Les solutions apportées par ces boutiques :
Les enseignes cherchent maintenant de nouvelles solutions pour vendre, et réaliser de la marge.
En effet, alors que certaines prennent le choix de se transformer en show-room de luxe, à l'instar de ce que fait Apple avec ses Apple Store, ou la recherche de produits vendus en exclusivité, beaucoup recherchent un nouveau business-modèle pour freiner l'érosion du CA/magasin et des marges.

C'est pourquoi depuis quelques années, de nouveaux services sont fortement mis en avant :
- Travail autour de l'assurance, du SAV, voir de l'installation des produits, etc.
- Réalisation de formations
- Vente d'accessoires : les gens vont rarement comparer les prix d'un produit à quelques euros, ce qui permet d'y réaliser des marges sur couts variables dépassant parfois les 50 %.
- Développement de gamme de produits maison, qui représentent parfois jusque 30 à 50 % des ventes. Avec ce type d'articles, les enseignes cherchent ainsi à préserver leurs marges, pouvant facilement l'augmenter avec ce type de produits
- Durcissement de la politique fournisseur
- Recherche de solutions pour limiter le personnel : création de caisses libre-service, mise en place de bornes interactives...

Le futur :
Nul doute que le web et le mobile bouleversent nos vies, mais le commerce physique n'est pas pour autant enterré, car les gens aiment faire leurs courses.
Pour autant, l'émergence de grands centres commerciaux tel Odysseum en banlieue de Montpellier semble aller dans ce sens : le petit commerce de quartier peinera dans de nombreuses thématiques, ce qui permettra l'émergence de centres commerciaux sans cesse plus grands.

Autour du même sujet