L’email a 40 ans ! Mais il n’a jamais été aussi jeune.

Malgré son âge, plus aucune entreprise ne peut ignorer la puissance de l’email, ni son adaptabilité qui lui permettront de rester un canal stratégique dans la relation avec les clients actuels, passés et futurs.

QWERTYUIOP. Voilà le contenu du premier message électronique, envoyé il y a maintenant 40 ans par l’ingénieur Ray Tomlinson. Depuis ce jour, un long  chemin a été parcouru qui a fait passer l’email de quelques caractères de texte à des messages complexes et qui aujourd’hui peuvent même être partagés sur les réseaux sociaux. Le mot « email » et le premier smiley sont apparus en 1982, quelques années après que la première publicité ait été adressée électroniquement à des ordinateurs gouvernementaux et universitaires.
On s’aperçoit ainsi que le potentiel commercial de l’email a été repéré dès le début. Cependant, internet est devenu grand public au milieu des années 90 et  certains ont également vu le potentiel de l’emailing de masse en tant que canal gratuit, ce qui a entrainé les abus que l’on appelle spam. En réalité, l’innovation technologique que représente l’email allait drastiquement changer la manière dont les marques communiquent avec les consommateurs.
Ce potentiel a ainsi permis de créer un nouvel écosystème qui a permis de répondre à de nombreux objectifs : conversations privées, échanges de fichiers, communication commerciale, alertes automatisées… Et cela a naturellement entrainé la naissance du marketing digital, évolution naturelle du marketing direct sur papier.
Les annonceurs ont appris à utiliser le canal email à bon escient sous l’œil bienveillant du législateur et aussi des actions prises par les fournisseurs d’accès qui ont développé une politique de filtrage anti-spam efficace. Aujourd’hui, l’email marketing a atteint une maturité reconnue  dont la performance et le ROI sont largement prouvés. Aucun annonceur ne peut exclure l’email de son mix marketing et de fait de nombreux programmes relationnels sont dématérialisés vers le canal email.
Parmi les nombreux autres avantages de la communication par email, on peut noter la rapidité de mise en place de campagnes, les multiples indicateurs mesurant la performance des campagnes et conduisant à une approche ROIste facilement calculable, l’instantanéité du canal dans sa mesure mais aussi sa capacité à déclencher la bonne communication suite à une action du consommateur et l’abolition les frontières géographiques qui permet de pouvoir homogénéiser la communication tant sur les différents produits qu’à travers différents pays.
Il faut rappeler le potentiel de personnalisation des messages vers le consommateur, tant en fonctions de ses déclarations que de son comportement, bien au-delà des critères sociodémographiques habituels. L’arrivée des statistiques et de la segmentation avancée a permis de transformer l’email en l’art d’envoyer le bon message au bon moment aux bonnes personnes. Et il est maintenant possible de déterminer le ROI d’une campagne, ce qui est un avantage auquel peu d’autres canaux de communication peuvent prétendre. Au final, tout cela vient enrichir la relation client avec une vue à 360° du consommateur et l’opportunité de mettre en place de véritables programmes de communication orientés autour de l’engagement du consommateur avec sa marque.
Mais pour garder cette place privilégiée, l’email doit continuer à éviter les abus. Les responsables de campagne doivent intégrer le fait que le volume de message envoyé à chaque destinataire est critique, et voire même peut être dommageable pour la base. En effet, « trop d’email reçus » est l’une des premières causes de désabonnement et de plainte pour spam. C’est pour cela que les marketers d’aujourd’hui doivent à tout prix analyser les résultats de leurs campagnes afin d’optimiser au mieux les opportunités d’engagement.
Ainsi des études Epsilon ont démontré que les entreprises qui utilisaient ces analyses statistiques voient leurs performances dépasser largement la moyenne du marché : +12 pour les taux d’ouvertures, +30% pour les taux de clics et encore plus impressionnant, +34% pour le chiffre d’affaires par email ! Existe-t-il une entreprise sur le marché qui pourrait ignorer de telles opportunités commerciales ?
Au final l’email a radicalement change la manière dont les marques communiquent avec les consommateurs. Tout d’abord, c’est devenu l’un des canaux les plus efficaces pour la gestion de la relation client et la fidélisation et également l’un de ceux qui permet les meilleures analyses et prévisions statistiques. Ensuite, il a permis aux entreprises d’évoluer de la communication one-to-many au one-to-few, se rapprochant ainsi du saint Graal des marketeurs : le one-to-one en temps réel.
Aujourd’hui, plus aucune entreprise ne peut ignorer la puissance de l’email, ni son adaptabilité qui lui permettront de rester un canal stratégique dans la relation avec les clients actuels, passés et futurs.

Autour du même sujet