Le sans-contact mobile permet d'autres usages que le paiement par mobile. Vers une vitrine 2.0 ?

En 2012, les mobiles sans contact arrivent. Comment déployer les fameux "Tags", ces étiquettes interactives sans contact ? Pour quels services mobiles, pour quels usages ? Comment un simple geste permet-il de rapprocher le monde réel du monde internet ?

 Comment des boutiques peuvent-elles profiter des réseaux sociaux ?  Pour résumer, à quand des Vitrines 2.0 ?
  • Qu'y a-t-il dans vos poches ? … Et demain ?
    Le mobile est devenu l'objet indispensable de tout le monde et le smartphone le symbole, et le "doudou numérique" d'une nouvelle génération. Dans une étude réalisée par Orange et, plus récemment, par le Figaro Médias en janvier 2011 sur les objets dont l’oubli est le plus stressant pour les Français, le smartphone est premier (37%), suivi par les clés (33%) et le portefeuille (33%). Or, la dématérialisation sur mobile du portefeuille (par exemple Google Wallet) et des objets physiques d'authentification (titres de transport, badges, clés) sont maintenant possibles avec les technologies sans contact. Avec la mise à disposition, dès 2012, en grand nombre, de smartphones compatibles, de nouveaux usages sont donc maintenant possibles.
  • Vers un monde "clicable" ?
    Le "Tap", c'est-à-dire le fait d'approcher son mobile d'une cible sans contact (souvent appelé "Tag" ou étiquette interactive), risque de devenir aussi utilisé sur mobile que le clic sur internet. Ce geste permet de rapprocher le monde internet du monde réel. Reste à trouver pour quels usages et pour quels services. Les services mobiles et leurs usages sont de plus en plus nombreux et variés et peuvent s'imaginer au niveau d'un centre commercial, d'un point de vente, d'un restaurant, d'un hôtel, d'un bar, d'un musée, d'un office de tourisme, d'un parcours touristique, d'une ville, d'un aéroport, d'un métro, d'un réseau de transport, d'un mobilier urbain, en fait, de n'importe quel lieu de vie ou de passage.
    Mais pour être utilisés, ces services doivent être utiles et utilisables. Et pour que ce geste devienne "ubiquitaire", il faudra un grand nombre de bouquets de services disponibles.
  • Vers une "Vitrine 2.0" ?
    Par exemple, pour le commerce et le tourisme, il faudra des bouquets de services dédiés. Et pour accéder à ces bouquets de services, des tags facilement accessibles. Le plus simple étant probablement de les rendre accessibles, en permanence, en vitrine. Ainsi, lors du Mobile Monday NFC du 16 janvier 2012 à La Cantine qui était organisé par Silicon Sentier et la  Mobile Marketing Association France nous avons annoncé des Tags triple technologies (Radio: NFC, Optique: QR et internet: URL) pour vitrine. Les premiers services sont de type SoLoMo (i.e. "Social, Local, Mobile") et proposent, dans un premier temps, de pouvoir faire: un "Like" sur Facebook, de s'abonner pour suivre un flux Twitter, d'envoyer un commentaire sur Twitter et/ou de faire un "Check-In" via Foursquare. D'autres services sont possibles et pourront être proposés par la suite mais cette solution permet de déployer, dès aujourd'hui, des tags et commencer à proposer des bouquets de services mobiles sans contact.

Autour du même sujet