Le temps réel: le futur du web?

Les rythmes du web changent. L'attente ne fait plus parti des valeur des internautes. Le push devient la règle. De nouvelles pratiques se mettent en place, de nouveaux services émergent. Le temps réel est en train de s'imposer...

- "Papa quand est-ce qu'on arrive?"
- "Pas encore!"
- "Papa quand est-ce qu'on arrive?"
- "Toujours pas!"
- "Papa quand est-ce qu'on arrive?"
- "Presque!"
...
Insupportable n'est-ce pas ? Mais tellement familier si vous avez des enfants.
Ce qui nous agace dans cette situation, c'est bien entendu le harcèlement permanent de nos têtes blondes, qui finit généralement par un: "cela suffit maintenant, je te préviendrai quand nous serons arrivés!".
Cette situation, aussi déplaisante soit-elle, nous la pratiquons au quotidien sur le web. Nous harcelons sans ménagement les serveurs des fournisseurs de nos services web favoris. Tout comme nos enfants nous le faisons sans méchanceté, mais motivés par la volonté d'avoir des informations les plus récentes possibles. Prenons le cas sports. Aujourd'hui, suivre un match de foot, de rugby ou de tennis sur un site de sport, c'est vivre perpétuellement le doigt le bouton "refresh", au risque d'entendre les cris de joie des voisins ou de recevoir les SMS des amis bien avant de voir apparaître l'information à l'écran.
Il serait tellement plus simple de recevoir l'information directement, au moment où elle est disponible, sans avoir à la solliciter.
Le temps réel dans le web devient une nécessité, bien entendu pour le suivi d'événements "live" comme le sport, mais pour bon nombre d'applications qui sont désormais ancrées dans notre quotidien, des sites d'informations au chat, en passant par le search. Plus personne n'est surpris aujourd'hui de voir des propositions de recherches apparaître au fur et à mesure de la saisie d'une demande dans la barre de recherche Google.
C'est d'ailleurs une des caractéristiques du web temps réel: il est imperceptible, imprégnant l'expérience utilisateur. C'est plutôt quand on ne l'a plus qu'on réalise à quel point son rôle est crucial, réduisant les efforts, supprimant les attentes. Demandez aux milliers de teenagers, adeptes de la messagerie instantanée de leur Blackberry, s'ils sont disposés à revenir au mail ou même au SMS.

Si le temps réel s'immisce dans des usages établis, il ouvre aussi de nouvelles perspectives.

* le collaboratif: que ce soit à deux, chacun à un coin du monde, autour d'un document, d'un jeu, ou d'un site pour préparer ses vacances, ou plus largement en mode massivement multi-contributeurs, pour remonter des informations terrain, échanger des places de parking ou commenter un match, les services se consomment de moins en moins seuls. Dropbox, Box et autres services de cloud prolifèrent, et nous offrent des capacités accrues d'échanges entre terminaux de tous types, mais peu savent offrir la capacité à travailler 'live' sur une présentation ou une feuille de calcul comme le fait un Google Docs. La dimension temps réel reste un avantage dès qu'il s'agit de collaborer.
* le multi-écrans: pourquoi se contenter d'un seul écran? De plus en plus de collaborateurs télétravaillent en exploitant simultanément un laptop et un mobile; La grande majorité des possesseurs de tablettes l'utilise alors qu'ils regardent la tv...Coordonner, synchroniser, mettre en synergie, devient désormais critique dans le développement d'un dispositif multi-écrans. Pourquoi ne pas suivre une conférence en ayant le flux video sur un écran et le support de la présentation sur un autre? Pourquoi ne pas s'enthousiasmer pour un quizz à la tv tout en répondant aux questions sur sa tablette? Tout décalage entre les écrans serait désastreux.
* La contextualisation: le CRM, le profiling, la segmentation, les moteurs de recommandations, autant de dispositifs mis en place au cours des dernières années afin d'améliorer la performance des dispositifs web. Cette approche basée sur les clics n'est plus suffisante pour construire une vision dynamique des usages réels. Il devient nécessaire de prendre en considération, et en temps réel de nouveaux critères de contexte: localisation, qualité du réseau de données disponible, temps passé sur des pages...
En réponse, les services proposés doivent évoluer dynamiquement, aussi bien sur la forme que le contenu. Le rythme de la personnalisation change fondamentalement, rendant nécessaire la mise en place de solutions de gestion de campagnes temps réel.
Alors pourquoi attendre ? Peut-être une certaine complexité technique à mettre en œuvre du temps réel ou la nécessité à repenser les services...mais tôt ou tard il faudra y penser !

Autour du même sujet