Appstore.com : Apple en panne d'innovation sur sa stratégie de nommage ?

Événement majeur du calendrier sportif américain, le Superbowl est aussi une gigantesque vitrine pour grands annonceurs. Dimanche, lors du 47e Superbowl, Apple a ainsi profité de la campagne de promotion du prochain Star Trek pour mettre en avant appstore.com.

Appstore.com. A partir de ce nom de domaine, les gestionnaires d'apps vont dorénavant pouvoir créer des adresses Internet personnalisées.Star Trek en est le premier exemple avec un URL, appstore.com/StarTrekApp, permettant d'aller directement télécharger une app dédiée. Inutile de l'essayer en France car si l'URL renvoie bien vers l'App Store d'iTunes, l'app en elle-même n'est disponible que sur le marché américain.
Mais c'est surtout la stratégie de nommage utilisée par Apple qui nous intéresse ici. Outre Atlantique, certains observateurs affirment que le déploiement de appstore.com explique l'absence de la Pomme dans le programme des nouvelles extensions. En effet, là où Google et Amazon cumulent à eux deux presque 200 demandes d'extensions, Apple n'en a demandé qu'une seule : le .apple.

Clairement, les possibilités de nommage offertes par les nouvelles extensions n'ont pas convaincues du côté de Cupertino. Apple préfère miser sur des adresses personnalisables dont la seule nouveauté est de passer d'une base itunes.com à appstore.com, nom offert à Steve Jobs par le PDG de Salesforce Marc Benioff en 2008.

Conservatisme

L'URL personnalisable n'a rien de nouveau. Les utilisateurs d'adresses personnalisées Facebook, par exemple, connaissent bien cette technique. Face à cette stratégie d'Apple, celle de Google semble aussi innovante que dynamique.

Courant janvier 2013, j'ai pu m'entretenir avec des membres de l'équipe Google dans le cadre d'une conversation centrée autour des nouvelles extensions. Google en a en effet demandé une quasi centaine, soit presque $18,5 millions d'investissement juste en taxe ICANN, sans même parler des frais de développement de ces extensions.
Une question me brulait les lèvres. Pourquoi ? Pourquoi Google, en plein développement d'apps par le biais d'Android, se lance avec autant de force dans les nouvelles extensions ? La réponse est aussi pragmatique qu'évidente. "Si l'Internet avance, Google avance," m'a-t-on indiqué. "Les nouvelles extensions sont une piste potentielle pour permettre aux internautes de mieux s'y retrouver sur la Toile. Google ne pouvait l'ignorer. Mais il est aussi possible que ces nouvelles adresses complexifient la navigation. Là encore, Google aura son rôle à jouer et doit être impliqué."

Bref, pour Google, chaque développement sur Internet est à surveiller. A l'inverse, Apple joue le conservatisme. Depuis août 2012, l'action Google a pris plus de 20%. Celle d'Apple a chuté de plus de 26%. Le reflet d'une différence de philosophie mise en exergue par la stratégie nommage Internet des deux géants américains ?

Autour du même sujet