Téléphone mobile, votre meilleur ennemi

Alors que le marché de la téléphonie mobile et des Smartphones explose, le manque de sécurisation de ces appareils en proie aux pirates et aux voleurs de données croit en parallèle.

Des Smartphones de plus en plus intelligents

Les Smartphones connaissent un succès fulgurant grâce à leurs nombreuses fonctionnalités. Selon les chiffres publiés par IDC en avril 2013, pour la première fois, les ventes mondiales des Smartphones ont dépassé celles des téléphones basiques. Au total, 216,2 millions de téléphones intelligents ont été écoulés au premier trimestre 2013, représentant 51,6 % des ventes totales de téléphones mobiles. Le cabinet estime par ailleurs que d’ici 5 ans, la vente de Smartphones représentera plus de 66 % du chiffre d’affaires de ce secteur.
Fort de ses nombreuses fonctionnalités, le Smartphone séduit de plus en plus les consommateurs. Des applications les plus basiques (fonction téléphone, envoi SMS et MMS) aux fonctionnalités pratiques (appareil photo, caméra vidéo, GPS, agenda, fonctions bureautiques et multimédias, stockage de données) en passant par la navigation sur internet, l’accès aux réseaux sociaux, l’envoi de mail et le téléchargement d’applications, le Smartphone est un véritable ordinateur miniature. Selon une récente étude du cabinet Flurry Analytics, les Smartphones sont utilisés plus de deux heures chaque jour principalement pour jouer (32 % du temps), pour surfer sur le Web (20 %) et sur les réseaux sociaux, Facebook en tête (18 %).


Voici les modèles phares de l’année 2013 présentés au salon CES à Las Vegas en janvier 2013 : LG Nexus 5, Samsung Galaxy S3, HTC One X, iPhone 5, Blackberry 10 et Nokia Lumia 920. Tous ces Smartphones disposent d’un écran de taille supérieure ou égale à 4’’. A noter que l’iPhone 5 reste en première position en termes de vitesse de navigation bien que le marché soit dominé par Android, le système d’exploitation de Google.

Votre smartphone sait tout de vous

Le développement de la téléphonie mobile a créé un véritable besoin du côté des consommateurs. Il n’est plus possible pour le possesseur d’un portable ou d’un Smartphone de se séparer de son appareil. De nombreux utilisateurs lui confient même leurs données personnelles en y enregistrant des photos intimes, des vidéos et pire encore, les codes d’accès de leur compte en banque, le code de l’entrée de leur immeuble ou des documents professionnels. Il est ainsi facile pour un hacker qui s’empare du Smartphone de connaître tous les secrets de son détenteur et d’usurper son identité. Une étude de Médiamétrie révélait que 40% des utilisateurs de Smartphone y stockaient des données dites sensibles. Qu’en est-il aujourd’hui ? Les détenteurs de Smartphones protègent-ils mieux leurs informations ? D’après de récentes études, 80 % des utilisateurs interrogés dans 10 pays d’Europe, d’Amérique, d’Océanie et d’Asie stockent des photos sexy dans leur téléphone et les partagent. Malgré cela, selon une étude réalisée par Norton en Europe, 35 % des personnes sondées ne verrouillent même pas leur Smartphone à l’aide d’un mot de passe.

La téléphonie mobile et ses risques encore trop méconnus

La CNIL, en partenariat, avec l’Inria, a lancé une grande étude nommée Mobilitics visant à analyser les informations stockées et émises par les Smartphones. L’étude a débuté par l’analyse des données d’iPhone et doit se poursuivre avec des appareils utilisant le système d’exploitation Android. Il en ressort notamment que de nombreuses applications téléchargées sur les appareils intègrent des outils de traçage, de géolocalisation et transmettent des informations à des entreprises tierces. Véritable compagnon de tout instant, le Smartphone jour un rôle de « hub de notre vie digitale ». La CNIL déplore un manque de transparence de la part des acteurs internes et externes du marché de la téléphonie mobile. Elle demande une information plus claire à destination des consommateurs.

En France, on estime que 24 millions de personnes possèdent un Smartphone. Alors qu’une majorité d’entre eux y stocke des données personnelles et télécharge des applications qui se servent largement de leurs informations, la problématique liée à la sécurisation des appareils se pose. En plus du traçage et de la géolocalisation souvent subis par les utilisateurs, le piratage et le vol font aussi de nombreuses victimes. 30% des personnes interrogées dans le cadre de l’étude menée par Norton en Europe ont déjà perdu ou se sont vus voler leur Smartphone. Malgré tous ces risques, très peu de détenteurs de Smartphones protègent leur portable par un mot de passe.


La démocratisation des Smartphones permet à tous d’accéder à des technologies innovantes mais comprend aussi de nombreux risques encore méconnus et sous-estimés par le grand public. Afin de favoriser la protection de ses données stockées sur son Smartphone, quelques pratiques de base sont préconisées : éviter d’enregistrer des informations à titre privé sur son téléphone portable pour ainsi limiter les risques d’usurpation d’identité, utiliser un code PIN complexe et activer le verrouillage automatique. Egalement, l’utilisation d’un antivirus est fortement recommandée car les malwares, virus et logiciels espions s’attaquent aussi aux téléphones portables. Parti intégrante de notre quotidien, avec une utilisation parfois non maitrisée, ces téléphones nouvelles générations pourraient très vite devenir nos pires ennemis.

Autour du même sujet