E-commerce à l’international : communiquer mieux c’est vendre mieux !

Internet rend accessible, partout dans le monde, tout type d’offre ou de contenu web. L’internationalisation qui nécessitait hier l’ouverture d’un bureau à l’étranger est aujourd’hui à la portée de n’importe quel e-commerçant.

Internet, un formidable outil pour se lancer à l’international

D’après une étude de la FEVAD portant sur le développement à l’étranger des sites français, plus de 80% des sites interrogés comptent sur une croissance de leur chiffre d’affaires à l’international pour développer leur activité. Parmi eux, plus de la moitié attendent des niveaux de croissance à deux chiffres pour l’année 2013.
Si les professionnels du web misent sans hésiter sur un développement à l’étranger, c’est qu’il existe aujourd’hui une riche palette de services sur lesquels ils peuvent compter.  Solution e-commerce et CMS multi-langues, partenaires logistiques implantés qui couvrent différents pays, solutions de paiement adaptées aux pratiques de chacun, le choix est vaste et ces outils peuvent être pris en main rapidement, sans connaissance technique préalable. 

Un risque très mesuré

L’ouverture à l’international est d’autant moins risquée qu’elle peut s’opérer en deux temps.
D’abord valider l’opportunité business en traduisant son site Internet en anglais, en jouant sur le fait que de plus en plus d’Européens sont anglophones.
Les avantages de ce mouvement en deux temps sont nombreux: limiter l’investissement initial, donner rapidement une exposition internationale à son activité et repérer en même temps le pays d’origine des visiteurs.
Cela permet de mettre dans un deuxième temps l’accent sur les pays à plus fort potentiel, et donc d’optimiser le coût d’un développement à l’étranger, le principal étant la localisation et la traduction du contenu de son site.

Bien au-delà de la simple traduction

Pour autant, traduire son site dans une langue nouvelle ne suffit pas à donner accès à un nouveau marché. Beaucoup d’e-commerçants pensent que garder la même interface, traduire les descriptifs produits et changer la monnaie de transaction suffiront à faire décoller les ventes. Après tout, pourquoi un  site de voyage qui a un très bon taux de conversion France n’aurait pas le même succès auprès des acheteurs anglais ? Une localisation réussie de l’offre d’un site dépend souvent d’enjeux plus complexes que la simple traduction du contenu, sans parler de la nécessité de trouver des canaux d’acquisition rentables et des relais de communication adaptés.

La traduction du contenu d’un site, aussi pertinente et fidèle soit-elle, ne permet pas tout ; elle est davantage un déclencheur ou un accélérateur de business. Un e-commerçant pourra ouvrir une version espagnole, italienne, allemande ou anglaise de son site en seulement quelques jours, grâce à un service online de traduction, pour un investissement équivalent à un budget quotidien sur Google Adwords. Ainsi, le petit studio de production de jeux qui voit sa nouvelle application décoller sur l’App Store français, pourra la rendre accessible aux utilisateurs étrangers quelques jours plus tard, accédant ainsi à des millions de nouveaux utilisateurs potentiels, sur un marché où le Time to Market est un facteur stratégique majeur.

Au-delà du coût modéré de traduction, les solutions de traduction humaine à la demande permettent surtout de faire preuve de suffisamment de réactivité pour saisir des opportunités business non déclarées. Prenons le cas récent, d’une toute jeune marque française de prêt-à-porter ayant éveillé la curiosité d’une bloggeuse influente aux États-Unis. Avec un contenu traduit en interne dans l’urgence et des fiches descriptives ne permettant pas de bien refléter l’univers, l’esprit de la marque et les détails techniques, difficile de transformer ces nouveaux visiteurs en acheteurs. L’écart de conversion est frappant, il culmine à un taux record chez des visiteurs français mais il est quasiment nul outre atlantique.  

Une traduction de qualité : condition sine qua non pour une conversion optimale

Si la génération de trafic est primordiale pour développer son activité à l’étranger, celle de la conversion n’en est pas moins cruciale. Des descriptifs produits mal traduits ou un contenu éditorial approximatif risquent d’anéantir un plan marketing souvent coûteux pour se lancer à l’étranger. D'où l'importance de trouver une solution de traduction réactive et de qualité pour adapter le contenu d'un site et convertir ses nouveaux visiteurs en acheteurs.

Autour du même sujet