Lisez-moi ! Ou comment créer un réel engagement sur le Web

Le content marketing acquiert une importance croissante alors que de nombreuses marques cherchent à développer un contenu riche pour atteindre et impliquer leur audience. Pour évaluer le succès de ces campagnes, il paraît que ce sont les chiffres qui comptent… Seulement les chiffres ?

L’engagement, c’est l’un de ces mots à la mode qui tournoient dans la communauté du marketing online. Bien qu’il soit au cœur des objectifs de la plupart des campagnes Web, nombreux sont les experts marketing qui luttent pour appréhender sa véritable signification. Ces experts se retrouvent donc incapables d’évaluer de façon satisfaisante leurs succès, se basant plutôt sur des résultats financiers pour mesurer leurs efforts. Après tout, qui peut contester un taux de conversion ou un taux de clic en hausse ?

En réalité cependant, bien que ces indicateurs de mesure du succès soient importants, c’est l’engagement qui perdure, qui va créer une connexion et apporter valeur et longévité à la marque. C’est une vision contestée par de nombreux experts marketing (soyons honnêtes, l’argent a cette fonction essentielle de faire tourner la machine…) mais il est aujourd’hui impossible de ne pas en ternir compte.

Créer de l’engagement, ce n’est pas bombarder votre audience avec des messages de marque

En réalité, bon nombre d’internautes ne considèrent pas cela comme un contenu de « qualité » - concept qui d’ailleurs déclenche parfois stupeur et confusion chez certaines personnes : « Mais nous sommes des vendeurs, nous sommes payés pour promouvoir et diffuser les messages de notre marque ! » s’affolent-elles.

Les marques doivent avant tout être attentives et bienveillantes vis-à-vis de leur audience. En une seule journée, les consommateurs sont susceptibles de voir entre 400 et 600 messages publicitaires. C’est beaucoup. Le Web en général est d’ailleurs une source inépuisable d’informations qui nous font de l’œil en permanence.
L’astuce, c’est donc de considérer le content marketing comme une opportunité de fournir à un auditoire une pause bien méritée, loin de tout ce bruit de fond. De piquer sa curiosité au vif et de lui permettre de découvrir quelque chose de nouveau, pertinent, authentique, qui va l’intéresser. Plutôt que de communiquer massivement sur les messages de marque, il faut s’écarter du discours commercial et créer des messages sur-mesure, de sorte que leurs destinataires se retrouvent emportés par une expérience plus personnelle, plus divertissante, qui implique davantage celui qui la vit. C’est ainsi que vous maîtriserez l’art de l’engagement dans sa forme la plus pure.

A présent, comment savoir si vous avez incité votre audience à s’engager ? La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des méthodes. La mauvaise, c’est que cela prend du temps. Publier un billet de blog ou tweeter de temps en temps ne va pas générer un tsunami de consommateurs engagés cherchant à acheter vos produits.

Cependant la persévérance paie et avec le temps vous pourrez voir des résultats mesurables, comme l’augmentation du nombre de pages vues, le temps passé sur votre site, des followers plus nombreux sur Twitter, d’autre qui « parlent de vous » sur Facebook, des commentaires plus fréquents sur votre blog et bien sûr des afficionados qui partagent vos contenus ou en parlent sur d’autres sites.
Tout cela est bien, c’est même formidable, mais si ces résultats sont précieux, ils cachent un tel labyrinthe d’indicateurs et tellement de chiffres et de données à évaluer, qu’il est facile de se perdre dans les détails. En réalité, l’engagement, c’est quelque chose de beaucoup plus vaste, l’élément qualitatif de votre contenu : les gens l’ont-il aimé ? Aussi n’omettez pas d’évaluer vos résultats avec beaucoup de hauteur et une fois que vous aurez décortiqué votre modèle de production de contenu, concentrez-vous sur… la découverte de contenus et les leviers de génération d’audience ! Il y a fort à parier qu’à la fin du bal, ce sont vos ventes qui seront gagnantes !

Autour du même sujet