Réussir son emprunt bancaire : conseils pour les startupers

L’emprunt bancaire, de surcroît en période de crise, peut s'avérer quelque peu anxiogène pour les créateurs d’entreprise : élaborer un business plan crédible, cibler les bonnes banques, apporter des garanties suffisantes…

Voici quelques conseils éprouvés d'entrepreneurs pour guider les porteurs de projet dans une démarche de moins en moins évidente.

Soyez optimiste dans votre business plan ...mais pas trop

La première chose à comprendre c’est la différence entre une banque et un investisseur. Contrairement à un investisseur dans le cadre d’un emprunt votre banque n’a pas d’intérêt particulier à ce que vous dépassiez vos prévisions. Son objectif : un risque zéro. Peu importe que l’entreprise périclite, ce qui compte c’est qu’elle rembourse ses créances.

Deux recommandations pour l'élaboration de votre business plan

1. Il est absolument nécessaire d’être rentable, avec un coussin de sécurité, le plus tôt possible et dans tous les scénarios. Nous conseillons de faire trois scénarios : pessimiste, « réaliste » et optimiste. Le but est avant tout de montrer que vous avez prévu d’éventuelles difficultés …et que celles-ci ne vous empêchent pas de rembourser votre emprunt.
2. Si votre activité devait être largement bénéficiaire, vous ne gagnerez rien à élaborer des prévisions optimistes, cela pourrait en revanche éveiller des suspicions quant à votre lucidité.

 Ciblez bien votre banque

Toutes les banques n’ont pas la même expertise d’analyse crédit. Plus surprenant, l’analyse est souvent faite en agence et non centralisée au niveau du réseau. Ainsi votre demande de prêt peut être refusée par une agence du Crédit du Nord puis acceptée par une autre. Ceci nous amène à formuler deux autres conseils :

1. Multipliez le nombre d’agence contactée pour accroître vos chances.

2. Multipliez uniquement les contacts avec les banques ciblées :

a. Contactez plutôt des banques mutualistes et régionales, plus susceptibles d’accorder des prêts à la création.
b. Demandez à votre comptable les agences spécialisées dans votre secteur d’activité.

Faites-vous assister par un réseau d’accompagnement

De nombreux réseaux sont à la disposition des porteurs de projet pour les accueillir, les informer, les orienter si nécessaire, et les accompagner dans leurs démarches.

Certains réseaux, comme Paris Initiative et Réseau Entreprendre Paris - dont nous sommes membres, et que nous vous recommandons - ont leurs propres analystes et mettent les créateurs à l’épreuve des regards de nombreux entrepreneurs aguerris.
Être validé au préalable par ces réseaux rassure grandement les banques, d’une part parce qu’elles sont incapables de pousser des études aussi approfondies de chaque dossier qu’elles reçoivent, d’autre part parce que ces réseaux se portent souvent garants des prêts bancaires à hauteur de 60 %.

Pour commencer, faites-vous refuser !

Il est possible, voire probable que vous essuyiez quelques rejets dans votre démarche. Nous sommes d’avis qu’il est préférable de les essuyer au début, pour mieux se préparer pour les rendez-vous où vous estimez vos chances plus élevées, après avoir analysé et apporté des réponses aux raisons du rejet.
Allez donc voir d’abord les banques identifiées comme les plus difficiles localement.

Autour du même sujet