Marché des impressions 3D - La théorie des 4 "M"

Les plateformes en ligne spécialisées dans le partage et la vente de fichiers 3D n'ont pas fini de se développer. Les bases de données vont croître, alimentées en continu par les particuliers, designers, agences... Qui seront les clients ? Présentation de la théorie des 4 "M.

D'ici 2018, le marché des imprimantes 3D devrait représenter 16,2 milliards d'euros (tous services confondus). Un marché à fort potentiel, dotée d'une demande qui ne cessera de croître, pour trois raisons principales : la facilité de création des supports, la qualité d'impression, l'infinité de possibilités en matière de personnalisation.
Le marché des impressions 3D va connaître une ascension fulgurante dans les mois à venir. Mais le business réside plus dans la création et le partage de fichiers, que dans la vente d'imprimantes pure. Beaucoup d'entrepreneurs sont déjà prêts à se lancer dans l'aventure, d'autres imaginent même des business complémentaires : existe-t-il un moyen de recycler la matière par exemple ?

L'impression 3D va bouleverser le mode de consommation

Une vraie révolution dans l'industrie et le commerce que nous connaissons. Les particuliers pourront fabriquer eux-mêmes leurs produits, les entreprises risquent aussi de moins solliciter leurs fournisseurs, pour imprimer à leur tour les produits qu'ils vendront. Afin d'y voir plus clair, entre contributeurs, prescripteurs, clients, nous pouvons établir 4 typologies principales de clientèle, que j'ai choisi de baptiser les 4 "M" :
  1. Je fabrique pour Moi : il s'agit des particuliers qui possèdent chez eux une imprimante 3D, et qui téléchargent ou créent des fichiers pour fabriquer leurs propres produits.
  2. Je fabrique pour Mes clients : il s'agit des entreprises qui possèdent les moyens en interne (Leroy Merlin, La Poste), pour créer des fichiers et les vendre à leurs clients.
  3. Je fabrique pour Mon voisin : il s'agit des particuliers qui possèdent chez eux une imprimante 3D, qui téléchargent ou créent des fichiers, pour fabriquer des produits destinés à d'autres particuliers.
  4. Je fabrique pour Ma commune : il s'agit de nouvelles entreprises, ou FabLab, qui peuvent s'implanter à proximité de leurs clients (ville, quartier), et améliorer la réactivité et la livraison rapide de produits imprimés.
Passionné d'entrepreneuriat et d'idées de business, le marché des impressions 3D ne constituent pas qu'une tendance ou un concept en vogue, il s'agit d'une vraie révolution de notre façon de consommer. Reste à combler, le vide juridique autour des fichiers.

Consommation / Vendre