Les conséquences de l'e-commerce sur la vie chinoise

Nous verrons dans cet article les conséquences de l'e-commerce sur la vie chinoise. Au travers de cet article seront examinés les principaux acteurs du secteur ainsi que les changements de vie que la vague e-commerce à causé.

Les conséquences de l'e-commerce sur la vie chinoise 

Alors que l’industrie du e-commerce entre dans sa phase de maturité dans les pays d’Occident, en Chine, on a affaire à un marché encore dans sa phase de plein développement. L’opportunité d’avoir une visibilité de 600 millions clients est particulièrement attirante. Sur les 618 millions de Chinois qui utilisaient Internet en 2013 et un taux de pénétration de 46 %, 302 millions d’entre eux faisaient déjà des achats en ligne l’année dernière.
Ce nombre représente déjà un quart de la population et ne compte pas s’arrêter là. La croissance rapide de l’e-commerce en Chine provoque de nombreux changements dans la vie et les habitudes des habitants.

 
 

Le potentiel du e-commerce chinois

Aujourd’hui, tous les Chinois connaissent les principaux acteurs du marché : Tencent et Alibaba. Avec l’IPO de l’allié de Tencent, Jingdong, deuxième géant de l’e-commerce et celle d’Alibaba d’ici peu les compagnies du monde entier ont les yeux rivés sur la Chine pour savoir qui fera main basse sur l’e-commerce chinois dans les prochaines années.
Les sites Internet de e-commerce construisent avant tout une base de données de consommateurs solides. Grâce à des prix extrêmement concurrentiels ainsi que des rabais considérables comparés aux prix vus en magasins, l’e-commerce est la nouvelle habitude de consommation des Chinois.
Le service de livraison est également en train de se perfectionner afin de répondre au mieux à la demande grandissante de la Chine. Il faut en général 3 jours pour les sites d’e-commerce pour faire livrer les produits et ce chiffre augmente lorsque les régions à atteindre sont plus excentrées. C’est pourquoi les compagnies tentent toujours d’améliorer au mieux les infrastructures. En effet, étant donné la taille du pays ce qui va faire et défaire les entreprises de e-commerce en Chine ce sont les services de livraiso.

L’e-commerce rapproche les parties rurales de la Chine

Si les magasins physiques attirent encore la majeure partie des consommateurs des les plus grandes villes du pays, ce n’est pas le cas dans les villes secondaires et tertiaires. Alors que les citadins ont un choix particulièrement large de magasins, les ruraux eux n’ont pas ce privilège. C’est pour cette raison que l’e-commerce a fait l’unanimité en province.
Certains villages se lancent eux-mêmes dans l’aventure et s’impliquent dans l’e-commerce du pays. Par exemple le village de Dongfeng qui, il y a encore 8 ans, était entièrement consacré à l’agriculture. À présent, on compte 3000 usines dans une ville qui compte seulement 10 000 habitants et héberge 3000 magasins sur le site de Taobao.

 
 

L’opportunité de l’e-commerce

Si l’e-commerce a bien aidé un secteur à se développer et même à survivre, c’est bien l’industrie agricole. Ce concept est encore tout nouveau, mais son émergence se fait sentir et spécifiquement dans certains secteurs. Dans les provinces du Nord-Est de la Chine, comme Liaoning, l’e-commerce commence fortement à rapporter de l’argent aux producteurs locaux.
Bien que son utilisation est encore connue de peu de gens à cause notamment des connaissances technologiques particulièrement limitées des fermiers, elle se développe à un rythme étonnant. Même si l’agriculture a toujours été un marché où la demande et la production guident le secteur, grâce à l’arrivée de l'e-commerce, de nouvelles règles vont pouvoir voir le jour. Les intermédiaires ne seront plus indispensables et cela permettra aux producteurs de donner plus d’informations sur leur produit lors de leur vente à l’échelle nationale, mais également internationale.
S’il n’est pas négligeable, il est encore loin de lutter dans la même cours que celui de la cosmétique ou du textile. Notamment à cause du manque de services logistiques et de connaissance et de l’impossibilité de faire vérifier la qualité du produit. Néanmoins, les producteurs pourront désormais stocker leurs produits sans crainte et augmenter leur revenu grâce à la magie du e-commerce. 


 

Quelles seront les tendances de demain ?

L’e-commerce semble avoir de beaux jours devant lui. En 2012, la valeur totale du nombre de transaction était de 218 milliards d’euros et en 2013, elle atteignait 354 milliards d’euros. Avec 40 % de croissance d’un an à l’autre, le secteur devrait facilement dépasser les 488 milliards d’euros en 2017. C’est déjà le plus grand marché d’e-commerce au monde et d’ici à 2020, il devrait être aussi important que celui des États-Unis, de l’Allemagne, du Royaume Unis, du Japon et de la France réunit !
Même si le marché est en train de dériver doucement mais sûrement vers un marché entièrement digital, n’oublions pas que les magasins traditionnels ont commencé à développer leur propre stratégie, plus communément appelé O2O, Online to Offline. WeChat étant l’outil qui rencontre le plus de succès pour ce procédé. Cette stratégie hybride permet d'attirer les clients via des outils on-line vers des magasins off-line. Ce genre de stratégie est très intéressante pour les marques de luxe comme Mont blanc qui avait mis en place une telle campagne, car l'expérience de l'acheteur compte beaucoup.
Autre exemple, le village de Xitang, connue pour ses vieilles maisons datant des dynasties Ming et Tang, situé à une heure de Shanghai, vous remarquerez les nombreux liens vers des magasins Tmall, Taobao ou bien même des codes QR sur la devantures des petits magasins qui parsèment la ville pour eux aussi bénéficier des bienfaits de l'e-commerce. Une stratégie originale et qui fonctionne bien..

Néanmoins cela sera t-il suffisant ? Pensez-vous que le O2O pourra aider les magasins offline à lutter contre la montée inévitable du e-commerce ?

  Sources : 

Chine / IPO