Quelles grandes tendances pour le e-commerce en 2015 ?

Nous avons identifié 3 grandes tendances pour l’année 2015 : le m-paiement, l’internationalisation et la concentration du marché.

1. M-paiement

En 2014, beaucoup de e-commerçants ont pris (enfin) conscience de l’importance du mobile. Proposer une expérience mobile aussi simple et pratique qu'avec un ordinateur est une condition nécessaire pour attirer et fidéliser de nouveaux clients.
Les consommateurs sont aujourd’hui ultra connectés. Ils veulent pouvoir chercher l’inspiration en ligne, comparer des prix via notamment des places de marchés, telles que Rakuten, Amazon ou eBay et pouvoir finaliser plus tard leur transaction, en toute sécurité depuis leur ordinateur. Les chiffres de la FEVAD confirment d’année en année cette tendance : 2,6 milliards d’euros auraient été dépensés en France depuis un mobile ou une tablette en 2013, soit une augmentation de…160 % par rapport à 2012 ! Toujours selon la FEVAD, l’indice iCM, qui mesure les ventes sur l’Internet mobile français a enregistré une hausse de 52 % au 3ème trimestre 2014 par rapport au 3ème trimestre 2013. Cette année, durant la période de Noël, les ventes en ligne devraient avoisiner les 8,5 milliards d'euros en France…dont près d’un quart de ces achats effectués depuis un mobile.
Toutefois, les taux d’abandon de paniers depuis un mobile reste encore élevés. En 2014, plus de 60 % des clients en ligne ont en effet abandonné leur transaction…et plus de 85 % des transactions ont été abandonnées en cours de route par les mobinautes ! Chez Spreadshirt par exemple, nous avons pu constater des taux de conversion de 50 % inférieurs à ceux enregistrés depuis un ordinateur. Ce décalage peut en partie s’expliquer par le panier d'achat, souvent négligé par les e-commerçants. C’est précisément dans cette optique d’amélioration des taux de conversion depuis un mobile que nous avons récemment optimisé notre place de marché mobile.
En 2015, pour se démarquer de ses concurrents, un site de e-commerce devra améliorer sa stratégie mobile afin de transformer le simple visiteur en client, en optimisant par exemple sa place de marché mobile…ou encore son panier d'achat !

2. Internationalisation

L’année 2015 sera très certainement marquée par l’internationalisation de nombreuses entreprises, notamment celles basées aux Etats-Unis; qui commenceront à expédier leurs produits de l’autre côté de l’Atlantique et surtout à s’y implanter. Cette volonté de s’internationaliser et d’avoir des points de ventes à travers le monde entier s’explique en partie par la baisse relative des coûts de localisation, de transport, de taxes et de douanes. Le marketing global est également perçu aujourd’hui comme une étape relativement simple à gérer.
Au cours de l’année prochaine, les entreprises chercheront à s’internationaliser des deux côtés de l’Atlantique, mais également en Asie… ce qui nécessitera une adaptation aux habitudes de consommation de chacun des nouveaux marchés pénétrés. De nombreuses entreprises risquent d’échouer dans cette mécanique, par précipitation et par faute d’anticipation.
Une entreprise qui réussit son internationalisation est une entreprise suffisamment compétitive face aux concurrents locaux et capable de s’adapter culturellement parlant. Mon conseil : privilégier un marché considéré comme « plus accessible », autrement dit avec une culture identique ou proche, une devise existante ou encore des réglementations qui facilitent l’implantation d’un nouvel acteur.

3. Concentration du marché et disparition de certains acteurs

Quel que soit le marché et la zone géographique, il existe toujours une forte concentration d’acteurs. Ces mêmes acteurs, plus ou moins agressifs, demandent une possible réorganisation stratégique. Face à la multitude de choix, le client sera alors plus difficile à fidéliser. Cependant, le e-commerçant peut mettre à sa disposition les bons outils, tels qu’une plateforme plus conviviale et ergonomique que les concurrents, disponible sur mobile, avec des services innovants.
Pour faire face à la concurrence et répondre au mieux aux besoins et attentes de ses clients, fidèles ou nouveaux venus, un e-commerçant doit s’adapter et évoluer rapidement. A contrario, les autres acteurs qui auront saisi la puissance du mobile pour renforcer leur processus d’internationalisation parviendront progressivement à s’imposer en tant que leaders.

Autour du même sujet