Les innovations retail les plus marquantes du mois

Comme chaque mois, focus sur les innovations en point de vente ou sur écran qui changent l’expérience shopping, et qui m’ont marqué au cours des semaines écoulées. Ce mois-ci la tendance est à l’exploration de nouveaux formats hybrides pour optimiser l’expérience client : plateau digital, affiche tactile…

Dior Eyes, la réalité virtuelle au service de la beauté

 

 La réalité virtuelle, en voir de démocratisation avec, notamment, Oculus Rift, est une piste sérieusement envisagée par les marques pour offrir à leurs clients des expériences toujours plus immersives dans leur univers : films publicitaires à 360°, essayages virtuels… On peut (presque) tout imaginer. La maison Dior est l’une des premières grandes marques de luxe à se lancer sur ce nouveau terrain de communication. L’objectif de cette innovation, déployée pour le dernier défilé de Prêt-à-Porter de la marque : faire vivre l’expérience backstage en haute définition grâce à son tout nouveau casque de réalité virtuelle nommé Dior Eyes. Disponible dans les prochaines semaines dans une sélection de points de vente internationaux Dior, ce casque propose une immersion dans les coulisses du défilé de la marque grâce à une captation d’images et de sons à 360°, capable de recréer à la perfection l’expérience sensorielle ressentie en plein cœur des coulisses du défilé. Ambiance, travail des maquilleurs et des stylistes, préparation des mannequins… Dior Eyes est l’une des premières occasions, offerte par une marque, de s’imprégner de son univers en réalité augmentée, en étant à la fois en point de vente et bien plus loin…

En savoir plus

Zalando lance un centre d’étude des comportements de ses consommateurs en Irlande

 

Zalando, le premier site de vente de prêt-à-porter en Europe, a annoncé fin avril l’implantation de son Insights Centre à Dublin, au cœur des Silicon Docks qui accueillent déjà des géants du web comme Facebook, Google ou encore Twitter. Il s’agit du premier développement technologique de l’e-commerçant leader en Europe, hors d’Allemagne. Le lancement de ce centre de recherche inédit témoigne de la volonté de Zalando d’étudier les comportements des consommateurs pour mieux les satisfaire. Le projet de centre d’étude des comportements des consommateurs de Zalando qui va créer 200 postes à Dublin dans les trois prochaines années a été justifié par Robert Gentz, cofondateur de la plateforme allemande qui a déclaré  "Si nous  parvenons à mieux comprendre nos clients et leur comportement d’achat, nous pourrons leur proposer une offre plus personnalisée et plus convaincante. Notre nouveau Fashion Insights Centre jouera un rôle important en ce sens". Face à la concurrence d’autres sites de e-commerce comme Spartoo ou encore Sarenza, Zalando mise sur la personnalisation de l’expérience shopping, pour une relation privilégiée avec ses clients. Après avoir annoncé un premier trimestre bénéficiaire,  Zalando s’est assuré des ventes satisfaisantes avec sa collection printemps-été. Celle-ci a été boostée par les spots de pub avec le mannequin Cara Delevigne. En investissant dans l’étude du consommateur avec un centre à la pointe de la technologie, Zalando donne le ton et indique clairement son désir d’étendre son leadership au-delà de l’Europe grâce à une stratégie encore plus consumer-centric.

En savoir plus

Netflix s’empare du Digital Dream des Quatre Temps pour faire la promotion de Daredevil


Netflix a vu grand pour la promotion de sa nouvelle série évènement Daredevil qui présente l’univers sombre de Marvel.  Le service de films et de séries a choisi le Digital Dream de Clear Channel pour diffuser un spot d’une quarantaine de secondes centré sur la dualité du héros de sa série originale qui est Matt Murdock le jour et Daredevil la nuit. Netflix a bénéficié pendant sa campagne de vingt jours du dispositif multi-écrans qui se compose de : trois écrans géants place du Dôme, d’un grand écran totem ainsi que deux écrans circulaires. Netflix a également misé sur des totems digitaux équipés de capteurs 3D dans plusieurs centres commerciaux qui permettent aux passants d’interagir avec l’écran sans contact en se plaçant sur un marquage au sol. Cette campagne bénéficie d’un fort taux d’engagement des passants qui font leurs achats dans le centre commercial et sont invités à en apprendre davantage sur la série que ce soit par la diffusion de spots ou la présence d’écran interactifs. Une opération qui semble avoir fait des émules quand on sait que la série Daredevil est la mieux notée par les clients Netflix à ce jour avec 4,6 étoiles sur 5.

En savoir plus

Le phénomène 7-Eleven à Hong-Kong : l’émergence d’une contre-culture

Qui aurait un jour pensé que Club 7-Eleven s’imposerait comme le roi de la fête et des nuits de folie à Hong-Kong ? La multinationale a installé 5 supérettes qui ne désemplissent pas dans le quartier des bars et des boîtes de nuit de la ville et elle détonne en vendant des boissons alcoolisées huit fois moins cher que dans les établissements du coin. Dans le milieu hyperconcurrentiel et lucratif de la nuit, 7-Eleven et l’engouement qu’il suscite ne fait pas que des heureux chez les propriétaires de bars et de commerces à proximité même si la jeune clientèle de ces supérettes devenues night-club à l’air d’apprécier. Avec 950 enseignes, Hong-Kong rafle la palme du record de 7-Eleven avec Macao, un succès impressionnant attribué à l’avantageux rapport prix / service qui attire les jeunes fêtards. En plus de permettre une étonnante liberté de consommation d’alcool, 7-Eleven s’impose comme l’endroit à la mode pour une clientèle en quête de boissons peu chères et d’une atmosphère festive après ou avant leur sortie en boite. En effet, dans le petit espace réservé aux bars, la multinationale détonne en vendant des boissons alcoolisées huit fois moins cher que dans les établissements du coin. Sans réellement innover ou proposer des services aussi étoffés en terme de divertissement que ses concurrents, 7-Eleven semble avoir trouvé sa clientèle à la recherche d’ambiance, de convivialité et de petits prix.

En savoir plus   

The Void, le parc d’attraction du futur



‘Pourquoi jouer à un jeu vidéo quand on peut le vivre ?’, c’est le slogan de The Void, un parc d’attraction en environnement physique qui est entièrement basé sur la réalité virtuelle. Implanté à Salt Lake City aux Etats-Unis, l’espace de jeux assure proposer à ses clients une immersion totale dans un univers en quatre dimensions. Contrairement à ses concurrents, The Void à la particularité de construire ses univers virtuels sur les environnements physiques ce qui optimise considérablement les potentialités d’interactivité de chaque parc avec ses utilisateurs. Un casque proposant une image HD en réalité virtuelle, des gants contrôleurs, une veste haptique et un sac à dos équipé d’un ordinateur est confié à chaque usager qui se retrouve face à un scénario inédit dans lequel il va devoir évoluer. Les potentialités sont multiples, il peut par exemple combattre des monstres, seul ou avec des partenaires ou encore explorer un univers fantastique avec des supers pouvoirs. Dans la lignée de la prochaine commercialisation au grand public de l’Oculus Rift et du projet Morpheus de Sony, The Void surfe sur l’intérêt vif que suscite la réalité augmenté. Reste à savoir si le parc d’attraction sera réellement en mesure d’offrir au client une expérience ultra-immersive, originale et raisonnable en terme de réactions physiques que peut susciter quelques fois l’utilisation prolongée de la technologie de réalité augmentée chez des personnes sensibles à ces stimulis. Cette expérimentation fait écho aux tentatives de nombreuses marques d’intégrer la réalité augmentée à l’expérience shopping comme le casque de réalité virtuelle de Dior ou encore les bornes de réalité augmentée de la marque Lego, les ‘Lego Digital Box’.

En savoir plus

KFC transforme ses plateaux en clavier



La marque KFC vient de mettre en place grâce à la technologie bluetooth des plateaux qui font office de clavier sans fil pour permettre à ses utilisateurs de déguster leurs spécialités de poulet frit sans tâcher leurs smartphones. Cette initiative, qui n’est disponible qu’en Allemagne pour l’instant, est baptisée ‘Tray Typer’ et elle mise sur une stratégie hypermedia dans la mesure où les clients peuvent échanger sur les réseaux sociaux, envoyer des sms mais aussi partager leur expérience liée à la marque KFC, directement depuis leur claviers-plateaux. Alors que les chaînes de restaurants cherchent sans cesse à améliorer l’expérience utilisateur et à le divertir en point de vente, KFC espère se détacher du lot avec ce concept d’objet hybride. Le clavier ultra-fin et rechargeable a connu en Allemagne un succès si fulgurant que l’ensemble des exemplaires mis à disposition jusqu’à présent ont été subtilisés par les clients, ce qui peut potentiellement nuire au projet de la marque. Cette initiative centrée sur le mobile et les réseaux sociaux fait écho à celle de Domino’s qui encourage aux Etats-Unis ses consommateurs à commander leur pizza en tweetant des emojis.

En savoir plus      

Autour du même sujet