3 clés pour les libérer les contenus et médias de vos produits !

A l’heure du multicanal, offrir des textes, des visuels et des vidéos de qualité semble être un basique du commerce moderne. Etonnamment, de nombreuses marques pèchent encore par une gestion imparfaite de leurs assets produits.

Un des enjeux actuellement pour les marques est de gérer la multiplicité des contenus visuels et textuels utilisés pour marketer leurs produits. Ces assets (images, vidéos, fiches produits et autres documents marketing) représentent des leviers de différenciation bénéfiques pour le développement des ventes de l’entreprise, sous réserve de ne pas commettre d’erreurs. L’impact financier d’une mauvaise gestion des informations produits (catalogues erronés, infos obsolètes, images et vidéos de mauvaise qualité ou introuvables...) a d’ailleurs été chiffré à 35 milliards d’euros par an, dans une étude Market Research World/ Saphety.Passons en revue quelques-unes des problématiques de la gestion des Assets Produits qui pourraient pénaliser votre entreprise :

1/ Bienvenue dans l’ère du partage
Les contenus textuels, images, vidéos que vous avez imaginé puis soigneusement fabriqué, vont être utilisés par des tiers tout au long du cycle de vie de votre produit. Agences, distributeurs, imprimeurs ou médias, ces partenaires on et off line risquent de modifier et dégrader la qualité de votre communication de marque… A vous d’anticiper et d’organiser ces partages afin d’assurer un meilleur contrôle sur vos contenus marketing, à travers des solutions digitales spécialisées en gestion et diffusion des assets produits.Le premier écueil auquel vous risquez de vous heurter est la multiplication des pièces jointes et des versions. La solution ? Chargez vos contenus dans un référentiel unique pour les partager directement, sans saturer les boîtes mails ou dépendre de services de transfert dans le Cloud. Vous vous évitez les duplications en suivant les versions successives, et pouvez gérer finement les accès par les différentes audiences.

2/ Diffusion : faire rimer qualité et simplicité
Combien de fois avez-vous subi des réutilisations bâclées ou inadaptées de vos visuels par un partenaire, pour au final vous retrouver avec des produits affreux sur Internet ou dans un catalogue ? Des outils existent pour anticiper ces différentes utilisations : déclinez automatiquement photo ou vidéo dans les différents formats et mettez ces packages automatiquement à disposition d’utilisateurs ciblés. Ainsi vous gagnez du temps et limitez le risque d’erreur humaine.Imaginons maintenant que vous deviez modifier une ou plusieurs caractéristiques de votre produit, du jour au lendemain. Comment répercuter rapidement ces informations réglementaires sur l’ensemble des sites de partenaires ? Ce type de situation peut être anticipé : vous intégrez vos propres visuels, PDF, vidéos directement sur l’environnement du partenaire via des iFrames ou URL dynamique. Toute mise à jour depuis votre bibliothèque se répercute alors automatiquement. Fini les mails à la terre entière pour annoncer une fin de droits sur un visuel, avec tous les risques de non-exécution que cela comporte.
3/ Un maximum de souplesse dans la gestion du cycle de vie produit

Enfin, gérer le cycle de vie de vos produits signifie également la centralisation de toutes vos publications externes. Cela passe par une solution performante et aisément intégrable à votre système d’information ; beaucoup ont d’ailleurs opté pour des solutions SaaS* dans le Cloud afin de disposer aux moments clefs des ressources techniques nécessaires et d'une diffusion optimale des contenus, sans dépendre de leur équipe IT.

En conclusion, subir une gestion pénible des contenus marketing liés à vos produits pourrait bientôt n’être plus qu’un mauvais souvenir. Les outils existent pour en finir avec la gestion laborieuse des contenus marketing. La nouvelle génération de solutions de gestion des ressources numériques permet aux marketeurs et aux communicants de focaliser leur énergie sur la création de contenus toujours plus engageants plutôt que perdre du temps à les organiser et les diffuser « à l’ancienne ».

Autour du même sujet