LinkedIn : une véritable alternative aux sites d’information traditionnels

Mais LinkedIn n’est pas destiné qu’aux ressources humaines et aux forces de vente, loin de là ! Cette plateforme est aussi un réel moyen d’information et d’influence sur l’opinion.

LinkedIn est aujourd’hui considéré comme l’outil incontournable dans le cadre d’une recherche d’emploi. Il est souvent placé au cœur des dispositifs de recrutement des entreprises. Le site est aussi devenu, pour les commerciaux qui pratiquent le social selling, un levier de prospection important. 












Mais LinkedIn n’est pas destiné qu’aux ressources humaines et aux forces de vente, loin de là ! Cette plateforme est aussi un réel moyen d’information et d’influence sur l’opinion.

LinkedIn semble en effet se concentrer désormais sur la qualité des contenus de fond offerts aux professionnels sur le réseau, pour fidéliser les profils de managers et décideurs qui constituent plus de 30% des inscrits.

1.       LinkedIn comme outil d’information sur la campagne présidentielle

Dans le contexte d’élections présidentielles que nous connaissons, toute la sphère médiatique est mobilisée. LinkedIn ne fait pas exception. Certains candidats en France ont bien compris la pertinence de ce média pour communiquer auprès des CSP +. En effet, les études montrent que ce réseau est majoritairement fréquenté par des managers, directeurs, ou encore ingénieurs. Une cible similaire à un site d’information online comme le Monde.fr, fréquenté par 56% de CSP+. (Source Wikipedia)

Les candidats les plus mobilisés sont Emmanuel Macron (61683 abonnés), Benoît Hamon (5991 abonnés), Rama Yade (2984 abonnés) et la candidate citoyenne élue par le site LaPrimaire.org Charlotte Marchandise (1241 abonnés). Nicolas Sarkozy a également largement capitalisé sur LinkedIn pour la campagne des Primaires et compte 22744 abonnés.

Que publient-ils ? Des tribunes qui valorisent les arguments de leur programme pour booster l’économie française : comment améliorer la compétitivité de l’économie française, favoriser l’économie sociale et solidaire, soutenir les entrepreneurs,… Les candidats affichent leurs engagements à travers leurs publications, générant de nombreuses interactions. LinkedIn est ainsi devenu une plateforme d’information politique de premier plan.

2.       Suivre l’actualité du business et de ses icônes en France

Les chefs d’entreprises sont aussi très mobilisés sur ce réseau et sont nombreux à faire partie du programme « Influencer » de LinkedIn, dont la liste est publiée chaque année. De Carlos Ghosn, PDG de Renault à la Chef Anne-Sophie Pic, en passant par Gérard Karsenti, Président de HPE France, tous les secteurs sont représentés pour promouvoir l’innovation et les succès du business français. Il suffit alors de suivre ces personnalités pour être informé de leurs publications en temps réel et par la plume de l’émetteur lui-même.

Cela ouvre l’accès pour les professionnels à une information complémentaire à celle disponible dans la presse, via une prise de parole directe, gratuite et instantanée. Le leader devient accessible et peut lui-même (ou son service de communication), apporter une réponse directe aux sollicitations. LinkedIn devient ainsi une véritable alternative sociale aux sites d’information traditionnels, privilégiant la création de contenu long à forte valeur ajoutée, à la différence d’un autre outil social comme Twitter.

Media / Recrutement

Annonces Google