La réalité virtuelle sera multi-user

A quoi va ressembler la VR, en termes de contenus, de technologie et d’expérience utilisateur, dans un futur plus ou moins proche ?

Les secteurs conquis par la réalité virtuelle sont nombreux : tourisme, retail, l’industrie ou encore luxe. Grâce à ses multiples applications en termes de marketing, de formation professionnelle, de santé etc, la réalité virtuelle représente des opportunités prometteuses qui en font le nouvel eldorado des marques. En tant que technologie émergente, elle n’en est encore qu’à ses débuts, mais l’on peut d’ores et déjà s’intéresser à son futur.

 

La part belle à l’immersion de l’utilisateur

Le degré d’immersion atteint par la réalité virtuelle représente un niveau inédit d’expérience, qui dépasse largement celui de la vidéo 360. En effet, elle permet aux utilisateurs d’interagir en temps réel et de façon complètement individuelle dans un univers virtuel. Les producteurs de contenus VR ont d’ailleurs dû innover pour rendre les expériences les plus agréables, interactives et adaptables possibles, et opérer un gros travail de R&D sur le contenu et la scénarisation, à mesure que les attentes se complexifient.

 

La VR est souvent vue comme une activité individuelle, impossible à partager de façon collective, surtout par le biais du casque qui isole l’utilisateur. Et cela a été le cas pendant plusieurs années, depuis le lancement des casques Oculus Rift et Samsung Gear VR en 2014 : des expériences destinées à un seul utilisateur à la fois, dans des espaces restreints qualifié de "room-scale" (à l’échelle d’une pièce).

 

L’avenir de la VR sera multi-utilisateur

Depuis peu pourtant, le secteur connaît une nouvelle dynamique plus collaborative, celle du multi-utilisateur. Elle est soutenue par des innovations technologiques récentes comme le sac-à-dos VR qui permet à l’utilisateur de se déplacer en toute liberté sans être entravé par des fils ni cantonné à un espace réduit, ou encore le tracking du corps dédié aux expériences en salles d’arcade.

 

Cette nouvelle dynamique collaborative apporte plusieurs challenges : celui de l’ergonomie et de la gestion de l’espace, pour permettre aux utilisateurs de se déplacer en toute liberté sur de vastes espaces sans se percuter ni heurter un mur ; celui de disposer d’outils technologiques performants, capables de fonctionner suffisamment longtemps sur batterie, et d’offrir une expérience visuelle qualitative. Les techniques continuent d’évoluer, avec un tracking plus intelligent et performant grâce aux marqueurs actifs à base de leds. Il est maintenant possible de créer des expériences sur des espaces plus larges d’au moins 900 mètres carrés, qualifiés de "warehouse scale" (à échelle d’un hangar).

 

Quels sont les usages de la VR collaborative ?

Le fait de faire vivre à plusieurs utilisateurs une expérience immersive en simultané représente un vecteur de démocratisation formidable pour la réalité virtuelle : cela permet de multiplier le nombre de personnes qui auront accès au contenu virtuel, tout en multipliant ses applications possibles. On pense par exemple à la possibilité de créer des expositions muséales virtuelles, accessibles à plus de visiteurs, et déplaçables rapidement sur un autre continent, sans nécessiter des frais exorbitants pour assurer le transport d’œuvres d’art. The Enemy, lancée à l’Institut du monde arabe en mai 2017, est la première exposition VR en “warehouse scale" ; elle voyage à présent à travers le monde, à la conquête de nouveaux publics.

Entre les réunions de travail à distance, les conseils stratégiques militaires, les visites d’appartement sur plan, et la formation professionnelle, la VR multi-user permettra prochainement de à tous ces besoins, offrant un potentiel de développement à tous les secteurs existants.

   

Le secteur de la VR se trouve à l’aube d’un tournant stratégique majeur, dont l’enjeu est de permettre à ses acteurs de profiter de la moindre innovation technologique, de mutualiser leurs expertises et leurs forces, et de multiplier les potentialités des expériences VR. Cela passe par la mise en place de partenariats entre les différents acteurs, voire même d’une plateforme de mutualisation pour permettre à des solutions clé-en-main d’émerger, dans une démarche d’innovation facilitée pour tous.

 

Réalité virtuelle

Annonces Google