Création d’une entreprise innovante : ne pas oublier l’aide des Assedic

Bien que cette mesure soit méconnue, les créateurs d'entreprises innovantes, possédant le statut de chômeur indemnisé, peuvent bel et bien bénéficier du maintient de leur allocation pendant 15 mois. Explication.

Dans le contexte à nouveau porteur de la création d'entreprise dans le secteur de la nouvelle économie, certains salariés, dans le cadre d'une opportunité de restructuration ou de départ négocié, peuvent être tentés de quitter leur entreprise et de créer leur propre société.

Cependant, beaucoup ne vont pas au terme de ce projet et s'arrêtent quand ils s'aperçoivent qu'ils ne pourront pas être rémunérés dans l'immédiat par cette nouvelle activité. L'étude du business plan montre en effet souvent ce point de blocage dans le cadre de l'équilibre financier du projet, une fois l'ensemble des dépenses planifiées face au prévisionnel des revenus.

A ce titre, il est important de rappeler que le porteur d'un projet de création d'entreprise, en possédant le statut de chômeur indemnisé par les Assedic, peut bénéficier du maintient total de son allocation pendant les 15 premiers mois de la création de sa société.

Par expérience, cette aide est souvent méconnue alors qu'elle est déterminante et permet d'envisager de se lancer dans la création d'une entreprise avec le minimum de sérénité nécessaire : créer sa société sans attendre au début qu'elle nous permette de vivre de ses revenus.

Le processus à suivre
Le mode opératoire pour acquérir cette aide est relativement simple en pratique :

- Dés le licenciement validé, la personne intéressée doit venir s'inscrire aux Assedic comme demandeur d'emploi.

- Dans les jours qui suivent cette inscription, elle peut créer sa société et transmettre aux Assedic un extrait Kbis justifiant de cette création. Cette procédure a pour effet de la transférer dans la catégorie "chômeur créateur d'entreprise".

- A partir de là, il est possible de bénéficier de la totalité de son indemnité Assedic pendant 15 mois tout en développant son entreprise, à condition d'envoyer tous les mois au centre Assedic une attestation confirmant ne pas être rémunéré dans sa société.

- Le montant de cette indemnité correspond pour un cadre à environ 65 % du salaire net mensuel moyen perçu au cours des douze derniers mois travaillés. Pour les personnes qui percevaient dans leur rémunération annuelle un 13ème mois et des primes, cela revient à recevoir chaque mois une indemnité de l'ordre de 70 % - 75 % du salaire net d'un mois normal sans prime. Le différentiel de règlement indemnité Assedic - salaire se trouve alors amoindrit. Cette indemnité est dans tous les cas limitée à environ 5.500 euros par mois.

Au terme des 15 mois, la couverture chômage s'arrête. Normalement, si cette période a été bénéfique, la société a développé suffisamment d'activité, de clients et de trésorerie pour prendre le relais et rémunérer le chef d'entreprise.

Pour me contacter : marc.dana@dana-associes.com

Autour du même sujet