Infographie : plus d'un Français sur deux intéressé par les scanners alimentaires

Infographie : plus d'un Français sur deux intéressé par les scanners alimentaires Des start-up comme Nima, DietSensor ou encore TellSpec fabriquent ces objets connectés capables de détecter les pesticides, les allergènes ou d'évaluer la fraîcheur des aliments.

Préparer la tambouille épaulé par une brigade d'objets connectés culinaires n'est plus considéré comme absurde par nombre de consommateurs. En France, plus d'une personne sur deux considère que les scanners alimentaires permettant de détecter les pesticides, les allergènes ou d'évaluer la fraîcheur des aliments sont utiles voire très utiles, comme le montre l'infographie ci-dessous, tirée de l'étude "Le commerce alimentaire sur Internet" publié le 28 février par CCM Benchmark Institut  (groupe CCM Benchmark, éditeur JDN).

59% des Français sont intéressés par des scanners alimentaires permettant de détecter les pesticides. © CCM Benchmark Institut

"Le grand public émet un intérêt particulier envers ces appareils avant même de les avoir testés car ils répondent à des problématiques de santé concrètes et quotidiennes d'une grande partie de la population : intolérances alimentaires au gluten, à l'arachide, ou encore gestion du diabète complexifient le quotidien des personnes atteintes et peuvent avoir des conséquences graves sur la santé. Par ailleurs, des polémiques sur l'usage de certains pesticides en agriculture ont contribué à sensibiliser les internautes à la qualité de leur alimentation", analysent les auteurs.

La start-up californienne Nima, qui fabrique un module capable de détecter la présence de gluten dans les aliments pourrait profiter de cet engouement. Les jeunes pousses DietSensor et TellSpec (respectivement françaises et américaines), qui ont conçu des capteurs moléculaires à même d'analyser la composition des aliments, sont également en mesure de conquérir les consommateurs tricolores. Mais attention, le marché de l'IoT dans la cuisine tient pour le moment dans un mouchoir de poche : 1% seulement des ventes de petit et de gros électroménager concernent des appareils communicants, comme le souligne le panéliste GFK dans une étude datée de janvier 2016.

Et aussi

"Food & Digital", le JDN Event dédié à la foodtech

Le JDN s'associe à CCM Benchmark Institut pour organiser le 4 avril à Paris un événement dédié à la foodtech et destiné aux professionnels de l'agroalimentaire.

Infographie / IoT

Annonces Google