Qui sont les acteurs du marketing mobile ? Vers une concentration du secteur ?

vers un retour de la concentration entre acteurs ?
Vers un retour de la concentration entre acteurs ? © Comstock / ThinkSotck

Depuis le rachat de Phonevalley par Publicis et celui d'Ocito par 1000mercis, peu d'acquisitions ont eu lieu dans le secteur du marketing mobile. Avec le fort développement du marché et la raréfaction des compétences en matière de conception d'application, les rachats pourraient bien se développer. Plusieurs agences se déclarent d'ailleurs en phase d'acquisition depuis plusieurs mois. D'autres seraient à vendre, comme Backelite, affirment des rumeurs persistantes, ce que dément Sébastien Berten, fondateur de l'agence.

 

Dans certains marchés européens, il existe déjà des acteurs très importants dans leurs pays respectifs. Le Britannique Velti (62,4 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2009) et l'Allemand Yoc (26,3 millions d'euros de chiffre d'affaires) sont deux de ces sociétés. "En France, il n'existe pas encore de champion national du marketing mobile", note un acteur. La concentration entre agences apparaît comme inévitable pour donner naissance à quelques acteurs de taille. 

 

A l'instar de Publicis, certains acteurs de la communication qui ont déjà développé des compétences sur l'Internet fixe pourraient par ailleurs chercher à se tailler une expertise mobile à coups de rachats, selon certains acteurs du secteur. D'autres jugent en revanche cette hypothèse peu probable. "Compte tenu de l'état actuel du marché de la publicité, les groupes de communication n'ont pas intérêt à faire ce genre d'investissement", note un dirigeant d'agence.  

Telecoms 2.0 / Marketing mobile