2011 : année faste pour les stores d'applications mobiles Revenus : un recours croissant au modèle freemium

L'App Store d'Apple reste sans conteste la place de marché d'applications générant le plus de revenus, qu'il s'agisse de programmes pour iPhone ou pour iPad. L'App Store a ainsi en 2011 généré près de quatre fois plus de revenus que l'Android Market de Google. L'écosystème Apple, plus favorable au paiement de contenus, explique en partie cet écart entre les store d'Apple et de Google.

 

revenus générés par l'app store ipad, l'app store iphone et l'android maket en
Revenus générés par l'App Store iPad, l'App Store iPhone et l'Android Maket en novembre 2011. © Capture d'écran Distimo

Les applications iPhone génèrent deux fois plus de revenus que les applications iPad. Le smartphone d'Apple dispose en effet d'un taux de pénétration bien supérieur à celui de la tablette du groupe. Mais les revenus de l'App Store iPad sont toujours deux fois plus importants que ceux de l'Android Market.


Distimo remarque notamment un recours croissant aux achats intégrés (in-app purchase) dans des applications gratuites. 29% des revenus générés par les 200 applications iPhone les plus téléchargées en janvier aux Etats-Unis étaient liés à des achats intégrés. En novembre, la contribution de ces "options" payantes dans les revenus tirés des applications mobiles est passée à 48%. La tendance au freemium est encore plus forte pour l'Android Market : les achats intégrés représentent 65% des revenus des applications Android les plus populaires.


evolution de la part des revenus des applications iphone générée par les achats
Evolution de la part des revenus des applications iPhone générée par les achats intégrés © Capture d'écran Distimo

Telecoms 2.0 / Revenus