Apple va pouvoir embarquer iOS dans les véhicules existants aussi

CarPlay Pioneer Grâce à deux nouveaux partenariats, Apple s'ouvre l'aftermarket. Son interface conçue pour accéder à l'OS de l'iPhone du conducteur pourra être intégrée aux véhicules déjà en circulation.

Plutôt que de créer un nouvel OS qui serait dédié aux voitures, Apple mise sur une autre stratégie : embarquer dans les véhicules une interface, CarPlay, qui accède à l'OS de l'iPhone que branche le conducteur dans son véhicule. Celui-ci permet ensuite visualiser des cartes, écouter de la musique ou accéder à d'autres fonctionnalités de son smartphone.

Lorsqu'Apple a dévoilé CarPlay en mars, on pouvait craindre que seuls des véhicules neufs des constructeurs mentionnés comme partenaires du programme (Ferrari, Mercedes-Benz et Volvo) ne le proposent. Un accord signé aujourd'hui avec Pioneer montre que l'interface va pouvoir étendre sa portée encore bien davantage, en se positionnant également sur l'aftermarket.

Outre des casques audio et chaînes hifi, Pioneer fabrique nombre d'équipements automobiles parmi lesquels des autoradios/vidéo, des lecteurs multimédias et des systèmes de navigation. Les produits de Pioneer pouvant être ajoutés à des véhicules déjà en circulation, ce partenariat va permettre à Apple de proposer CarPlay à tous les propriétaires de véhicules possédant un iPhone. Concrètement, l'option CarPlay sera rendue disponible cet été, lors d'une mise à jour du firmware de cinq produits automobiles de Pioneer. Le fabricant en outre ouvert une page dédiée à CarPlay pour les consommateurs intéressés.

Pioneer ne sera pas non plus le seul partenaire d'Apple sur l'aftermarket, puisque le Japonais Alpine Electronics a également annoncé qu'à partir de cet automne, il commercialiserait une console supportant CarPlay. Elle sera d'abord disponible aux Etats-Unis et en Europe pour un prix compris entre 500 et 700 dollars, puis au Japon en 2015.

Quel chemin Google empruntera-t-il ?

Il sera enfin intéressant d'observer si Google emprunte le même chemin. Le rival d'Apple s'est lancé en janvier dans la bataille de la voiture connectée en annonçant un partenariat avec Nvidia et quatre constructeurs, Audi, General Motors, Honda, Hyundai (lire l'article Google va embarquer Android dans les véhicules de quatre constructeurs, du 06/01/2014). Ces six acteurs travailleront ensemble au sein de l'Open Automotive Allliance afin d'embarquer dans des véhicules de ces marques une version d'Android qu'ils auront adaptée à la conduite automobile.

Intégreront-ils à leur alliance des fabricants de dispositifs stand-alone aptes à leur ouvrir l'aftermarket ? Développeront-ils un système d'exploitation dédié, ou opteront-ils pour une interface à plugger sur des smartphones Android ? Cette dernière question occupe en tout cas nombre d'acteurs, à l'heure où Samsung et consorts s'interrogent manifestement sur l'opportunité de créer un OS spécialement pour les objets connectés (lire l'article Samsung peut-il mettre Apple et Google hors-jeu avec Tizen ?, du 02/04/2014).