L'arrivée de Free Mobile a bien profité au portefeuille des Français

Une étude de Médiamétrie menée pour l'université Paris-Dauphine démontre que 'l'arrivée du 4e opérateur mobile a tiré les tarifs vers le bas

L'arrivée des prix cassés de Free Mobile, et le repositionnement tarifaire des principaux opérateurs qui a suivi, ont permis aux Français de faire baisser sensiblement leur facture téléphonique, si l'on en croit le baromètre trimestriel de l'économie numérique réalisé par Médiamétrie pour l'université Paris-Dauphine.

 

Entre janvier et avril 2012, les internautes qui déclarent payer leur forfait mobile moins de 20 euros sont passés de 32,6 % à 36 %, soit une hausse de 3,4 points. À l'inverse, ceux qui paient entre 21 et 50 euros par mois sont passés de 47,3 % à 44,4 %, une baisse de 2,9 points donc. 80% des internautes ont par aileurs déclaré payer un forfait mensuel de moins de 50 euros. Des chiffres dans lesquels il faut voir l'influence directe de la percée de Free Mobile qui a réussi à séduire pas moins de 2,6 millions de clients en à peine trois mois.

Côté terminaux,  les smartphones poursuivent leur conquête du marché : au 1er trimestre 2012, 45,4 % des sondés disaient posséder un smartphone, contre 40 % au 3e trimestre 2011.

 

Médiamétrie / Opérateur mobile