Fullsix veut sortir du capital de l'agence mobile Backelite

Le PDG de Fullsix évoque une "divergence stratégique" avec son bras armé dans le mobile.

Rien ne va plus entre Fullsix et son bras armé dans le mobile, Backelite. Le PDG du groupe Fullsix, Marco Tinelli, a affirmé à "Stratégies" qu'il a mis en vente sa participation (24 % du capital) dans l'agence mobile, confirmant ainsi une information du "Figaro". Marco Tinelli explique cette décision par une "divergence stratégique" avec Backelite. Fin 2006, Fullsix avait acquis 51 % du capital de Backelite. Sa part avait été diluée avec l'entrée de SFR Dévelopement (25 %) au capital, les fondateurs de Backelite conservant 51 % du capital de leur entreprise. Fullsix espère sortir de Backelite d'ici à la fin de l'année.


Fullsix ne serait pas le seul à ne pas se satisfaire de cette relation. Les fondateurs de Backelite étudient depuis plusieurs mois différentes pistes pour faire sortir Fullsix du capital. L'entreprise veut notamment croître en Europe, et pourrait profiter de la sortie de Fullsix pour se donner les moyens de ses ambitions. De son côté, Fullsix estime disposer de suffisamment de compétences en interne pour développer sa propre offre de services mobiles. Le groupe aurait pourtant approché d'autres agences de marketing mobile pour remplacer Backelite.