Le comportement mobile des Français s'ouvre lentement aux nouveaux usages

Le comportement mobile des Français Seuls 12% des sondés, en juin dernier, déclaraient utiliser les messageries instantanées (essentiellement des moins de 25 ans).

Dans son étude annuelle sur les usages mobiles réalisée avec Ipsos, Deloitte dresse le portrait du Français moyen : "ni technophile ni technophobe", il est "curieux des nouveautés mais attaché aux traditions". Si le Français est multi-équipé, avec 2,86 appareils électroniques mobiles en moyenne et un équipement en smartphones (61%) qui est devenu supérieur à celui en téléphones portables standards (41%), c'est, en moyenne, un utilisateur de mobile classique qui concentre ses usages sur la voix (88%), les SMS (84%) et les emails (38%).

Seuls 12% des sondés, en juin dernier, déclaraient utiliser les messageries instantanées (essentiellement des moins de 25 ans).

deloitte
Des comportements classiques © Deloitte

Les Français restent fidèles à leur opérateur, ils sont ainsi 31% à n'en avoir jamais changé.
Quatre Français sur 10 consultent leur téléphone dans la première demi-heure après leur réveil (vs 6 sur 10 chez les Britanniques). 41% des Français consultent leur téléphone moins de 10 fois dans la journée et 12% déclarent le solliciter plus de 50 fois.
Concernant les objets connectés, les consommateurs commencent peu à peu à s'équiper : ils sont 9% à avoir l'intention d'acquérir un traqueur fitness et 8% une montre intelligente.

deloitte2
Objets connectés © Deloitte

Même si l'équipement en 4G (téléphone + forfait) est passé de 3% à 11% entre juin 2013 et juin 2014, c'est encore une niche de marché. Les Français ne voient pas bien l'intérêt de passer à la 4G et imaginent que le forfait 4G (36%) ou le téléphone 4G (23%) est trop cher, alors qu'en réalité cela ne coûte rien à la plupart des abonnés. Un quart des sondés (25%) considèrent que la vitesse de leur smartphone actuel leur suffit. Parmi ceux qui ont la 4G, les activités qui ont le plus augmenté sont l'emailing (47%), la navigation (44%) et la recherche d'informations à l'extérieur (39%). La hausse de consommation de vidéos concerne 28% des personnes.

deloitte3
4G non exploitée © Deloitte
deloitte4
Profil type © Deloitte

Cette enquête, conduite dans 22 pays, a été réalisée en France en juin 2014 auprès de 2 000 internautes interrogés en ligne par Ipsos.

 

En savoir plus sur Offremedia.com

 

Autour du même sujet