Monétiser son application sans passer par la pub Adresses mails et numéros de portables... Vos contacts ont de la valeur

Alors que la collecte de contacts et la commercialisation des bases ainsi constituées est un business model éprouvé sur le Web, cet outil de marketing direct reste plus confidentiel sur mobile. Le recrutement de contacts via des applications mobiles permet pourtant de constituer une base de données qui pourra être ensuite louée à des annonceurs. "Le recrutement se fait, comme sur Internet, via le remplissage d'un formulaire dans lequel le mobinaute se voit proposer d'accéder à des contenus exclusifs et de recevoir des informations provenant du partenaire de l'éditeur", illustre Jérôme Stioui.

Attention toutefois, s'il est possible d'envoyer des mails de partenaires à l'utilisateur sous réserve qu'il ait expressément formulé son accord, dans le cadre d'un opt-in, un tel système ne saurait être transposé au système de la push-notification, cette alerte envoyée par l'application. "Le message envoyé doit être directement lié au contenu de l'application, que ce soit sur iOS ou Android", prévient Jérôme Stioui. Un impératif que le PDG d'Ad4Screen propose de contourner habilement. "Une application qui, outre ses services habituels, a mis en place un mur de découverte d'autres applications, à mi-chemin entre la curation de services intéressants et la promotion de partenaires, peut tout à fait faire découvrir "l'application de la semaine" via du Push", illustre-t-il. 

Les numéros de portable : une mine d'or à l'heure du drive to store

Par ailleurs, à l'heure où le "drive to store" passe du stade de promesse marketing à celui de réalité économique, on peut d'ores et déjà imaginer que la monétisation des numéros de téléphone va s'avérer être un business lucratif. Des solutions d'envois de SMS promotionnels géo-localisés essaiment. Reste à les alimenter en base de données.

Business model