iTunes : Apple s'attire les foudres de la presse européenne

L'Association européenne des éditeurs de journaux s'inquiète à son tour de la volonté d'Apple d'imposer l'usage d'iTunes pour acheter des contenus sur iPhone et iPad.

Apple a désormais les éditeurs de presse européens sur le dos. La European Newspaper Publishers' Association (ENPA) a publiquement exprimé son inquiétude face à l'emprise croissante que tente d'exercer le groupe américain sur son activité via l'iPhone et l'iPad. L'association reproche à Apple de vouloir imposer iTunes comme système de paiement pour les abonnements et l'achat au numéro sur iPhone et iPad. Les éditeurs de presse passent actuellement par des sites externes à leurs applications pour gérer l'inscription et le paiement de leurs abonnés. Or Apple exige désormais des éditeurs qu'ils proposent également à leurs utilisateurs de payer via iTunes s'ils leur proposent de le faire sur leur site Web.

 

Si Apple présente iTunes comme un environnement plus sécurisé et confortable, pour les éditeurs de presse, cette manœuvre vise à leur imposer une commission de 30 % sur leurs ventes et à les priver d'accès à leurs données clients (les transactions sur iTunes sont directement gérées par Apple). L'expression de cette inquiétude fait notamment suite aux déclarations similaires du Groupement des éditeurs de services en ligne (Geste) et du Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) en France.

 

Le ministre belge de l'Economie, Vincent Van Quickenborne a par ailleurs demandé à l'autorité belge de la concurrence de mener une enquête informelle sur les pratiques d'Apple en matière de vente de presse en ligne, afin de déterminer si le groupe américain ne cherche pas à abuser de sa position.

Media / IPhone