Apple élimine une application proposant une utilisation inédite des widgets

Widgets Apple Le gestionnaire de widgets "Launcher" pour iOS 8 a finalement été supprimé par Apple, au grand dam de nombreux utilisateurs. Retour sur cette décision controversée.

Apple a supprimé de l'App Store une application nommée Launcher, et son créateur s'arrache encore les cheveux lorsqu'il repense aux circonstances de ce retrait. A l'origine, Launcher avait pour but de faire gagner du temps à ses utilisateurs, en leur permettant de créer des raccourcis pour effectuer d'un seul coup des actions fréquentes qui nécessitent d'ordinaire plusieurs touchers. En renseignant des URL ou en sélectionnant une application de votre liste, vous pouviez créer des raccourcis pour passer des appels, lancer des conversations vidéo ou rédiger un tweet.

Mais ce qui rendait Launcher vraiment appréciable, c'était la façon dont on pouvait utiliser les widgets d'iOS 8 : les actions s'exécutaient d'un seul tapotement sur l'écran. Launcher faisait un usage inventif du système de widgets d'Apple pour placer des raccourcis à portée de main, juste à côté du Centre de Notifications de votre iPhone.

"Tout l'intérêt de Launcher résidait dans le fait qu'iOS 8 autorisait cette fonction widgets, explique Greg Gardner, le créateur de l'application, à Business Insider. Je concevais cela comme un moyen d'innover. Mon objectif était de sortir du lot le plus rapidement possible, d'être le premier sur le marché."

launcher
Aperçu de l'application. © Capture d'écran - Launcher

Son plan a fonctionné : Launcher a été présenté le même jour qu'iOS 8, et les ventes de l'application ont rapidement décollé, assorties de centaines d'e-mails dans lesquels les utilisateurs disent adorer l'application et son aspect "gain de temps".

Mais Greg Gardner eut rapidement vent d'un problème du côté d'Apple, lorsqu'un employé de la société en charge des développeurs l'a contacté pour lui indiquer qu'il n'était pas certain que Launcher pouvait être commercialisé et qu'il procéderait à des vérifications par rapport à son statut, avant de reprendre contact avec lui.

Greg Gardner fut on ne peut plus surpris, puisque l'application avait d'ores et déjà été approuvée. "La société elle-même avait des doutes quant à cette fonctionnalité widget, indique Greg Gardner. Le débat semblait ne jamais devoir prendre fin."

Quelques jours passèrent, et Greg Gardner n'eut plus de nouvelles d'Apple avant le 23 septembre. Le groupe lui signifiait alors que l'utilisation de centralisation des widgets sur l'iPhone ne serait pas autorisée, et qu'il avait le choix entre supprimer la fonctionnalité de Launcher ou voir l'application supprimée de l'App Store.

Greg Gardner avait le sentiment que l'indécision d'Apple revenait à soustraire aux utilisateurs la fonction principale de l'application qu'ils avaient acquis, et a tenté d'établir un compromis: forcer le raccourci widget à revenir en premier lieu à l'application Launcher avant d'exécuter l'action.

"J'estimais qu'il était possible d'établir un consensus acceptable. La documentation officielle ne stipule pas explicitement que le widget ne peut pas lancer d'autres applications, soutient Greg Gardner. La société considérait peut-être ce point comme sous-entendu, ou alors elle a omis de le mentionner."

Il a soumis la mise à jour entre 4h30 et 5h du matin, convaincu qu'Apple prendrait quelques jours pour l'examiner, ce qui lui laissait également le temps de réfléchir à sa prochaine manoeuvre.

En lieu et place, Apple a rapidement rejeté l'actualisation, et Launcher a disparu de l'App Store plus tard dans la nuit.

"J'imagine que si cela a eu lieu aussi tard, ce n'est pas une simple coïncidence", affirme le développeur, suggérant qu'Apple a choisi d'agir vite afin d'éviter que les médias n'entendent parler de la suppression de l'application.

"Le groupe n'a pas l'air de prendre en compte les désirs de ses utilisateurs"

Malgré son retrait de l'App Store, les utilisateurs qui ont eu la chance de la télécharger peuvent toujours l'utiliser, ainsi que sa fonctionnalité widget. Ils n'auront pas la possibilité d'obtenir la version Pro pour accéder à des caractéristiques additionnelles mais la fonction centrale reste disponible et son créateur a l'intention de soutenir l'application aussi longtemps que possible.

Parallèlement, Greg Gardner campe sur ses positions, dans l'espoir qu'un nombre suffisant d'utilisateurs se plaigne de la conduite inique d'Apple pour que la société autorise à nouveau Launcher à figurer sur l'App Store. Il a même pris part à une pétition en ligne, Change.org, qui demande à ce qu'Apple revienne sur sa décision d'autoriser le widget.

Cependant, Greg Gardner subit toujours la désillusion de cette expérience, et affirme qu'il pourrait s'agir là de sa dernière contribution pour iOS. Bien qu'il n'ait aucune expérience avec Android.

"C'est difficile à dire, il est encore trop tôt. Mais instinctivement je peux affirmer que, si Apple ne change pas d'avis dans les prochains temps, je ne vois pas pourquoi je continuerais à développer des applications pour un système qui prend de telles décisions unilatérales et est capable de supprimer une application que les gens adorent et qui a nécessité beaucoup de travail, remarque Greg Gardner. Le groupe n'a pas l'air de prendre en compte les désirs de ses utilisateurs. Ce genre d'attitude n'est pas positive."

Vous pouvez suivre l'actualité du combat de Greg Gardner pour la survie de Launcher sur son site Internet officiel. (Nous procéderons sans doute à une mise à jour de cet article, lorsqu'Apple, que nous avons contacté dans l'espoir d'obtenir un commentaire sur cette affaire, nous aura répondu.)


Article de Steven Tweedie, Traduction de Floriane Wittner, JDN

Voir l'article original : A Developer Created A Brilliantly Innovative New Way To Use The iPhone's Widgets, But Apple Killed It

Autour du même sujet