4 millions de dollars par an en lobbying

Le Capitole des Etats-Unis, où siègent sénateurs et représentants américains © Fotolia / Joe Gough

La part croissance des nouvelles technologies dans la vie des américains a poussé les législateurs à multiplier les textes de lois au cours des dernières années. Pour faire entendre sa voix, Google a dû accroître considérablement le budget qu'il alloue à sa stratégie d'influence.

Google est ainsi devenu l'un des acteurs de l'industrie high tech à investir le plus en opérations de lobbying, avec un budget d'un peu plus de 4 millions de dollars en 2009. A titre de comparaison, Yahoo, Amazon et eBay ont respectivement dépensé 1,97, 1,84 et 1,81 million de dollars la même année.