La location de voitures entre particuliers n'impacterait pas l'usage du train

Les plateformes de location de voitures entre particuliers ne prendraient de parts de marché qu'aux loueurs traditionnels, pas aux sociétés ferroviaires ou de covoiturage.

L'Ademe, Agence de l'environnement et  de la maîtrise de l'énergie, vient de publier une étude sur l'impact du développement des services de location de voiture entre particuliers. L'étude se concentre sur l'autopartage entre particuliers payant, géré par un intermédiaire.

Contrairement à ce que l'on aurait pu envisager, la location de voitures entre particuliers n'impacte significativement que le marché de la location traditionnelle. Les transports urbains ne sont pas touchés, pas plus que le train, le covoiturage ou l'avion. Par exemple, pour ce qui est du train, si certains usagers l'abandonnent pour louer une voiture à la place, d'autres se permettent au contraire davantage de partir en vacances en train lorsqu'ils peuvent louer une voiture facilement à l'arrivée auprès d'un particulier. La perte de clients est donc compensée.

Locataires et propriétaires de voitures recourent avant tout à l’autopartage entre particuliers pour des raisons financières... Mais pas uniquement. Pour 41 % des locataires et 58 % des propriétaires de voitures, l’argent n’est pas la principale motivation. Pour les locataires, la flexibilité de l’usage et la proximité des véhicules par rapport au domicile sont très important, tandis que les propriétaires mettent en avant un souci écologique et une volonté de rendre service.

Les adeptes de l'autopartage sont principalement des hommes, jeunes (38 ans en moyenne) et les couples sont surreprésentés parmi les utilisateurs de la location de voiture entre particuliers.

N.B : L'étude distingue la location classique (échange de clés entre deux particuliers et remise du véhicule à l'endroit de départ), l'autopartage en boucle, pour des locations courtes, avec un système permettant l'accès au véhicule sans passage de clés du loueur au conducteur (carte magnétique) et l'autopartage en trace direct, qui permet de déposer le véhicule loué dans une autre station que celle de départ.

La location de voitures entre particuliers n’est en tout cas pas réservée aux personnes sans voiture : 49 % des locataires en possèdent au moins une dans leur foyer. Mais cela reste un recours occasionnel : les usagers l’ont utilisé en moyenne trois fois depuis leur inscription.

Sharing economy / Transports