Tout ce que nous savons sur le projet ultra-secret de véhicule autonome d'Apple

Le culte du secret de la firme à la pomme est bien connu. Pourtant, certaines informations concernant sa voiture autonome ont été ébruitées.

En juillet dernier, un autre indice est venu renforcer les rumeurs concernant le projet secret de voiture électrique d'Apple. The Wall Street Journal indiquait en effet que l'entreprise de Cupertino avait engagé Doug Betts, cadre automobile débauché de chez Fiat Chrysler. Betts a passé près de 30 ans dans l'industrie et est devenu un expert de la construction automobile. Apple a également engagé Paul Furgale, décrit par The Journal comme l'un des chercheurs de pointe dans le domaine de la voiture autonome en Europe'.

Au cours des derniers mois, les rumeurs, fuites et autres allégations sont allées bon train quant aux ambitions automobiles de la firme à la pomme. Voici toutes les informations dont nous disposons sur le sujet.

Nom de code : "Project Titan"

En février dernier, le Wall Street Journal a été parmi les premiers à divulguer des informations crédibles concernant l'Apple Car. Mentionnant une "source proche du projet", The Journal a indiqué que des centaines d'employés travaillaient sur une voiture électrique, connue sous le nom de code 'Project Titan'. Un vétéran de Ford qui a participé à la création du premier iPod, Steve Zadesky, est à la tête de ce projet. Le prototype ressemblerait à un "monospace".

La même semaine, un article du Financial Times donnait plus de détails. Zadesky se serait apparemment rendu plusieurs fois en Autriche, probablement pour trouver un partenaire pour la fabrication de l'Apple Car. Une source a déclaré au Financial Times : "il y a trois mois, je vous aurais dit qu'il s'agissait juste de CarPlay… Aujourd'hui je pense que le projet est en fait une voiture." Reuters a également publié un article suggérant que l'Apple Car serait un véhicule autonome. "Apple travaille sur un logiciel destiné à la conduite autonome," affirme une source citée par l'article

Un employé Apple a également indiqué à Business Insider que l'entreprise travaillait sur un projet qui "donnerait des cheveux blancs à Tesla".

La fabrication se fait à Cupertino (et peut-être en Irlande)

'Project Titan' serait en cours de création dans un laboratoire secret, à l'extérieur du campus principal de Cupertino. Le journal Apple Insider a révélé qu'il avait découvert un centre secret dans les alentours, comprenant un 'atelier' et un 'garage de réparation'.

Apple envisagerait de délocaliser une partie de la fabrication de sa voiture en Irlande. L'entreprise a intensifié sa présence à Cork et envisage de créer un nouveau complexe sur place. Une offre d'emploi pour un poste de manager dans les bureaux Apple de Cork indique qu'une expérience est nécessaire dans l'industrie 'automobile'. Notons que ce détail isolé n'est pas une preuve en lui-même étant donné que l'expérience dans le domaine automobile est aussi recherchée dans d'autres secteurs.

Les embauches récentes pointent toutes dans la même direction

Même en laissant de côté celles de Betts et Furgale, les dernières embauches d'Apple (et leurs répercussions juridiques) confèrent encore plus de crédibilité à un projet de voiture électrique.

Apple a été poursuivi en justice par A123 Systems, un fabricant de batterie pour véhicules électriques qui l'accuse d'avoir débauché ses employés pour créer sa propre technologie de batterie. Parmi ces employés, on compte un ancien chef de la technologie d'A123 Systems, Mujeeb Ijaz, qui était spécifiquement chargé de la production des batteries de voitures de Formule 1 "d'une puissance électrique inégalée". Auparavant, il a passé 16 ans chez Ford. D'après la plainte, après avoir été recruté par Apple il aurait incité certains de ses anciens collègues de chez A123 à rejoindre l'entreprise de Cupertino.

Apple et Tesla se livrent une véritable bataille des talents. Apple offre 250 000 dollars de primes et des hausses de salaire importantes aux ingénieurs Tesla et embauche des ingénieurs robotiques pour travailler dans "une équipe unique de développement."

Quelques observateurs pensent néanmoins qu'Apple ne cherche pas à construire une voiture autonome mais simplement à fournir le logiciel. Pourtant, bon nombre de personnes récemment embauchées par la firme à la pomme disposent de plusieurs années d'expérience dans l'équipement automobile, ce qui suggère le contraire.

Jordan Kahn, de 9to5Mac a rassemblé les noms des personnes récemment embauchées par Apple et disposant d'une expérience dans l'automobile et dans l'industrie des batteries électriques. Cette liste comprend Robert Gough, ingénieur des systèmes de sécurité automobile, John Ireland, ancien chercheur au Ireland's National Renewable Energy Laboratory et ancien employé Tesla et David Perner, ancien ingénieur des moteurs hybrides de Ford. "Cette longue liste d'experts automobiles prouve que les ambitions d'Apple vont bien au-delà du seul système CarPlay basé sur son système d'exploitation iOS, ou même d'un simple logiciel."

Apple enrichit sa base de données cartographiques

La firme à la pomme dispose d'une flotte de véhicules équipés d'une multitude de caméras. Pour mettre fin aux suppositions selon lesquelles ces véhicules permettraient de tester la technologie de voiture autonome, l'entreprise a révélé qu'ils servaient en fait à collecter des données pour améliorer son service de cartographie.

Les rumeurs des experts de l'industrie se multiplient

Dans le secteur automobile, les discussions vont bon train concernant le 'Project Titan'. Selon Bryan Chaffin du Mac Observer, 'le projet d'Apple Car est bien connu depuis plusieurs mois maintenant dans les cercles de l'industrie IT. Il affirme "qu'un grand nombre de personnes haut placées de la Silicon Valley considère le projet de voiture d'Apple comme un fait avéré."

Le PDG de Fiat-Chrysler a récemment rencontré Tim Cook et a déclaré que ce dernier était "intéressé par une percée dans l'industrie automobile". C'est une information très révélatrice étant donné que le PDG de Fiat a déjà rencontré deux autres entreprise IT (Tesla et Google), toutes les deux ouvertement et activement impliquées dans la technologie automobile de pointe.

Ce projet coïncide avec les intérêts des dirigeants

Beaucoup de membres de la direction Apple portent également un grand intérêt à l'industrie automobile. Steve Jobs, cofondateur et ancien PDG d'Apple a toujours voulu construire une voiture et a indiqué au New York Times avant sa mort que "s'il avait plus d'énergie, il aurait aimé se rendre à Detroit en Apple Car."

Jony Ive, récemment promu responsable design Apple (un poste nouvellement créé), se plaint des voitures américaines depuis des années. D'après une tribune du New Yorker publiée plus tôt dans l'année, Ive possède un grand nombre de voitures anciennes et est "déçu par les nouveaux modèles". Grâce à son nouveau poste, il sera amené à "voyager plus souvent", ce qui lui permettra de visiter la nouvelle usine irlandaise d'Apple. Sa déception pour les nouvelles voitures est partagée par son ami de longue date et ingénieur légendaire, Marc Newson. Ce dernier est à l'origine d'un concept-car de Ford. A l'automne dernier, il a fini par rejoindre Apple.

Au cours d'une interview donnée l'an dernier, Cook a déclaré : "nous travaillons sur des produits dont personne n'a idée… Et certains seront lancés sur le marché et probablement balayés par d'autres."

Pendant la conférence de Re/code en mai, en réponse à une question sur les secteurs où Apple était en train de mener des recherches, le cadre Jeff Williams a évoqué l'industrie automobile en disant que la voiture était "l'appareil mobile par excellence". Sa réponse s'est malgré tout limitée à la plateforme numérique embarquée Car Play. Il ne s'agit donc pas d'une confirmation solide de la recherche menée par Apple sur l'automobile. Mais l'entreprise de Cupertino tenait déjà le même genre de discours sur le 'poignet' bien avant l'annonce officielle de l'Apple Watch. Il en allait de même pour le 'porte-monnaie', qui laissait présager le lancement d'Apple Pay.

Aucune version commerciale ne sortira avant plusieurs années

Malgré l'accumulation d'informations récentes, aucune annonce officielle et aucun communiqué ne devrait paraître avant un certain temps. Etant donné que le centre de recherche pour 'Project Titan' n'est opérationnel que depuis l'an dernier, dans l'hypothèse où Apple décide un jour de lancer sa voiture électrique sur le marché, le déploiement commercial n'aura probablement pas lieu avant plusieurs années.

 

Article de Rob Price. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : Everything we know about Apple's ultra-secret car project

Apple / Voiture autonome