Bientôt des taxis sans conducteurs au Japon

Des taxis autonomes seront expérimentés à partir de mars 2016 près de Tokyo sur des trajets de quelques kilomètres. Une grande première.

Tandis que Google a commencé à tester sa Google Car sur les routes publiques de Mountain View pour la première fois cet été, le Japon envisage déjà d'aller bien plus loin. Des taxis autonomes vont transporter leurs premiers passagers à Fujisawa, près de Tokyo, à partir de mars 2016. Les véhicules lancés par la société nippone Robot Taxi ont été conçus par le spécialiste japonais de la robotique ZMP et le FAI DeNA à partir de minivans hybrides Toyota Estima.

Au départ, un conducteur sera présent pour reprendre la main en cas de problème. Les tests se feront sur des trajets de 3 kilomètres environ. Robot Inc espère notamment servir aux personnes âgées qui ont du mal à se déplacer –un marché énorme au Japon, où la population est en plein déclin démographique : le nombre de conducteurs âgés de 75 ans et plus atteindra 5 millions en 2018 et la police japonaise estime que les accidents impliquant les automobilistes de cette tranche d’âge ont augmenté de 20 % durant la dernière décennie. Si les tests sont concluants, le service sera étendu à l'ensemble de la population pour 2020.

Toyota / Google Car