Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Faut-il passer à la 4K ?

C’est une des stars de la high-tech. La 4K se développe à vitesse grand V et équipe aujourd’hui tous les appareils haut de gamme. Les professionnels doivent-ils suivre la tendance ? Réponse en 4 questions.

L'IT est une question de priorités. Face au renouvellement constant des technologies, les DSI doivent faire des choix et investir dans les solutions les plus adaptées aux besoins exprimés par leurs utilisateurs. Et parmi les innovations les plus en vogue actuellement se trouve l'affichage ultra-haute définition, ou plus simplement, la 4K. Faut-il sauter le pas ? Oui, sous certaines conditions, et dans des secteurs bien définis.

Qu'est-ce que la 4K ?

Si les premières caméras 4K ont fait leur apparition dans l'industrie cinématographique il y a une dizaine d'années, les géants de la vidéo en ligne comme YouTube ont commencé à supporter ce format il y a environ 5 ans. Et depuis 2 ans, l'ultra-haute définition s'est insinuée partout. Le terme 4K fait référence à un écran ou un contenu disposant d'une résolution horizontale d'environ 4 000 pixels, offrant un niveau de détail bien supérieur aux technologies d'affichage de l'on trouve aujourd'hui dans la plupart des entreprises.

Le marché est-il prêt ?

Le coût des moniteurs 4K n'a eu de cesse de diminuer depuis le lancement des premiers produits. Alors que les équipements dépassaient allègrement la barre des 3 000 euros il y a 3 ans, il est aujourd'hui possible de trouver des écrans UltraHD aux alentours de 500 euros. En parallèle, la plupart des applications professionnelles de conception et de design, comme Solidworks ou Adobe Creative Cloud, ont évolué pour tirer parti de cette nouvelle génération de périphériques. Matériels et logiciels ont donc d'ores et déjà fait leur entrer dans ce monde de l'UHD. Mais travailler avec une résolution aussi élevée n'est pas qu'une question d'écran. Cela implique également des capacités de calcul très importantes.

Comment se préparer ?

Comme pour tout projet technologique, le saut vers la 4K implique donc une étape de préparation et une véritable stratégie de migration. Côté logiciel, les équipes informatiques devront prévoir des mises à jour vers les versions les plus récentes pour garantir le support du nouvel affichage. Côté matériel, outre l'écran, les entreprises devront se tourner vers des stations de travail intégrant des processeurs et cartes graphiques de dernière génération, si elles espèrent pouvoir profiter pleinement de leur nouvel environnement. L'investissement initial peut donc être plus important que prévu. Reste néanmoins la question primordiale du besoin métier.

Quel bénéfice pour l'entreprise ?

Pour tous les spécialistes de la création digitale (ingénieurs, concepteurs, graphistes,…) qui passent beaucoup de temps à affiner leurs concepts, ajuster leurs prototypes ou chercher la mécanique parfaite, l'outil informatique ne peut en aucun cas être un frein ou une contrainte. Nul doute que l'utilisation d'une résolution quatre fois supérieure à la haute définition, associée à un poste de travail performant, représente donc un atout indéniable pour leur mission et, en conséquence, un avantage business et concurrentiel pour la société qui les emploie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Tech Page One

DELL ON AIR