Panama Papers : un volume de données inédit

Que représentent les 2,6 To de documents révélés par des médias du monde entier ? Du jamais vu dans l'histoire du journalisme.

Jamais une fuite de données n'a pris une telle ampleur. Le volume des fichiers contenant notamment les noms des évadés fiscaux au Panama, pays d'Amérique centrale réputé pour attirer des sociétés offshore, atteint les 2,6 To, soit un volume d'informations 10 fois supérieur à celui des Offshore Leaks en 2013, deuxième fuite la plus importante de l'histoire du data-journalisme. Ce document est aussi 1 500 fois plus lourd que les révélations de Wikileaks qui avaient fait grand bruit en 2010.

Les fichiers des Panama Papers sont 1 500 fois plus volumineux que ceux de Wikileaks. © Statista

Statista édite un portail d'études et de statistiques provenant de plus de 18 000 sources.

Paradis fiscaux / Statista