Comment fonctionne l'algorithme secret de Demand Media

Pour trouver ses idées d'articles, Demand Media attribue une valeur aux mots clés les plus tapés tapés sur Google. Voici sa méthode.

Demand Media a réussi son entrée au Nasdaq le 26  janvier, levant au total 151 millions de dollars pour atteindre 1,45 milliard de dollars de valorisation. La société attire les investisseurs et son modèle, qualifié parfois péjorativement de "ferme de contenus", intrigue (Lire l'article Les chiffres clés de Demand Media, du 27/01/2011). 

Dans ce modèle, Demand Media détermine des sujets d'articles en se basant sur les requêtes des internautes dans les moteurs de recherche. Elle rémunère ensuite des rédacteurs indépendants en fonction des revenus - publicitaires- attendus. Mais comment ces contenus sont-ils évalués ? Un brevet permet d'en savoir plus. Déposé par Demand Media et décembre 2008 et publié en juin 2010, il détaille les méthodes employées pour classer les mots-clés selon leur "rentabilité".

Dans une des méthodes décrites, une "note de compétitivité" est attribuée à chaque mot-clé. Celle-ci est calculée en fonction de plusieurs paramètres: le prix payé par les annonceurs pour acheter un lien sponsorisé correspondant à ce mot-clé (CPC), le taux de clic sur les liens sponsorisés, le volume de requêtes des internautes, la qualité des sites qui s'affichent dans les pages de résultats (leur "page rank"), le nombre de mots et de lettres du mot-clé (plus le terme est court, plus il a de la valeur) et le niveau de concurrence du secteur lié au mot-clé (par exemple, la banque est un domaine plus concurrentiel que l'histoire). Cette note permettra de déterminer le trafic attendu pour chaque mot-clé.

Enfin, Demand Media dévoile sa formule pour calculer le chiffre d'affaires associé au contenu produit en fonction d'un mot-clé. Cette formule multiplie le trafic attendu, par le prix du clic, par le taux de clic, par 12, et par la longévité attendue du mot-clé. Une formule magique ?

Google / Demand Media