Le président de Canal+ accuse Apple et Google de menacer le cinéma français

Bertrand Meheut estime que les géants du web échappant aux règles fiscales françaises ne contribuent pas à la production de nouveaux contenus.

Dans une tribune publiée sur Le Monde, le président de Canal+ Bretrand Meheut demande à ce que l'application des règles de concurrence en matière fiscale soit soumise au géants du web générant des revenus en France mais bénéficiant de régimes fiscaux favorables. Premiers concernés, Google et Apple qui disposent respectivement de leur siège européen en Irlande et au Luxembourg. Il estime que "le risque est de voir notre production nationale perdre du terrain au profit de programmes formatés pour un marché mondial". Il s'étonne également de voir YouTube annoncer la création d'une vingtaine de chaînes de télévision alors que l'objectif de Google reste économique à la différence de groupes français qui soutiennent la filière audiovisuelle nationale. Il appelle ainsi les pouvoirs publics à "faire preuve d'imagination pour adapter nos principes de régulations et notre cadre juridique" aux acteurs du web, qui "menacent l'avenir du cinéma français".

Juridique / Google