L'Arjel ne sanctionne pas BetClic... pour l'instant

Le site de paris sportifs, qui a perdu 50 milions d'euros en 2010/2011, était poursuivi par l'Autorité de régulation des jeux en ligne au sujet de comptes de joueurs litigieux.

BetClic n'a pas été sanctionné par l'Arjel. L'Autorité de régulation des jeux en ligne enquêtait depuis décembre 2010 sur le site de paris sportifs. Des quatre motifs retenus alors, deux ont été abandonnés ces derniers mois, indique "Le Point". Les griefs restants portaient sur la fermeture puis la réouverture de comptes litigieux de joueurs. La commission des sanctions de l'Arjel - l'autorité indépendante qui avait été saisie par le collège de l'autorité de régulation - n'a pas blanchi BetClic mais a estimé que la loi sur l'ouverture des jeux d'argent en ligne ne lui permettait pas de sanctionner le site. Débouté, le collège de l'Arjel pourrait cependant décider ce vendredi de saisir le Conseil d'Etat.

Par ailleurs, BetClic a perdu 50 millions d'euros au cours de cette première année d'ouverture du marché français. Son principal actionnaire, la Société des Bains de Mer (SBM), annonce en effet une perte de 25 millions d'euros lors de son exercice courant d'avril 2010 à mars 2011, imputable à sa participation dans BetClic . Or la SBM détient 50 % du capital de la société de Stéphane Courbit.