Microsoft lance la version française de Bing Un pas de plus dans le partenariat avec Yahoo

Le lancement de la version française de Bing marque également l'accélération du rapprochement entre Bing et Yahoo sur la recherche et les liens sponsorisés. Cette "Search Alliance" signée en 2009 vise à mettre en commun les compétences techniques et commerciales des deux groupes pour concurrencer plus efficacement Google. Déjà effectif en Amérique du Nord, ce partenariat est en cours de mise en place en France. La technologie Bing devrait remplacer celle de Yahoo au cours du second semestre et le rapprochement entre les équipes commerciales est en cours et devrait être finalisé d'ici "quelques mois" estime Brigitte Cantaloube, directrice générale de Yahoo France.


Publicitairement parlant, Yahoo et Microsoft, comptent sur la mutualisation de leurs outils et de leurs audiences pour convaincre les annonceurs de l'alternative qu'ils représentent face à Google et sa plate-forme AdWords. AdCenter, la plate-forme de liens sponsorisés de Microsoft deviendra l'outil unique de gestion de ce format publicitaire pour les deux groupes. L'algorithme d'affichage des liens sponsorisés sera d'ailleurs le même sur Bing et Yahoo.


s'ils utilisent la même technologie, bing et yahoo search conserveront des
S'ils utilisent la même technologie, Bing et Yahoo Search conserveront des expériences utilisateur différentes © Captures d'écran / Microsoft / Yahoo

Yahoo s'occupera des annonceurs grands comptes, les plus importants en termes de budgets en Europe et dans le monde, qui nécessitent une assistance au jour le jour. Microsoft gèrera les petites et moyennes entreprises. Cette répartition des tâches, doit permettre aux deux acteurs de ne pas se marcher sur les pieds. "Les PME représentent pour Microsoft une réelle source de croissance", indique par ailleurs Grégory Sallinger, directeur général des activités Internet grand public de Microsoft France.


Une collaboration qui n'empêchera pas les deux partenaires de demeurer concurrents, insistent Brigitte Cantalouber et Grégory Sallinger, qui veulent prouver que Yahoo et Microsoft continueront à innover séparément. Les deux entreprises continueront à s'affronter sur le display, leurs services (e-mail, messagerie instantanée, contenus éditoriaux, etc.) et surtout la recherche. Malgré une même base algorithmique, chacun aura en effet la responsabilité de son expérience utilisateur qui sera différente entre Bing et Yahoo.


En France Microsoft et Yahoo revendiquent une audience dédupliquée de 29,5 millions d'internautes mensuels (source Médiamétrie//Netratings), dont 2 millions de visiteurs uniques exclusifs, c'est-à-dire qui ne vont pas sur Google. Mais pour leurs seules activités de recherche en ligne, les deux groupes attirent en France environ 14 millions de visiteurs uniques dédupliqués, soit moins que le service de recherche d'images de Google qui frôle à lui seul les 20 millions. Yahoo et Microsoft ont cependant vu leur audience commune sur la recherche croître de près de 15 % sur un an.

Microsoft / Alliance