Une directive de l'UE nuirait au capital risque européen


Un projet de directive visant à réguler l'activité des hedge funds en Europe pourrait aussi contraindre l'activité des fonds d'investissement.

Les fonds d'investissements européens sont vent debout contre un projet de directive communautaire, qui pourrait selon eux, ruiner l'activité des fonds d'investissement européens. Ce texte, qui vise à standardiser les règles applicables à la gestion de fonds alternatifs et d'améliorer leur transparence vis-à-vis des investisseurs et des autorités, introduit notamment un régime d'agrément et de surveillance juridiquement contraignant pour tous les gestionnaires gérant des fonds alternatifs dans l'Union européenne.

Afin de pouvoir opérer dans l'UE, tous les gestionnaires seraient tenus d'obtenir l'agrément de l'autorité compétente de leur Etat membre d'origine. Ils devraient par ailleurs divulguer beaucoup plus d'informations sur leurs investissements, disposer de fonds propres beaucoup plus importants et avoir recours à des agents d'évaluation indépendants. Cette directive compliquerait ainsi le financement d'entreprises créées en dehors de l'UE par des fonds européens. Selon la European Venture Capital Association (EVCA), cette nouvelle réglementation pourrait coûter aux fonds d'investissement jusqu'à 100 000 euros par société financée.

Capital risque / Europe