Quels pays censurent le plus Internet ? Réseaux sociaux, la nouvelle cible des dictatures

Blogs et réseaux sociaux font partie des sites les plus censurés. Facebook, Twitter et Blogspot sont ainsi inaccessibles en continue ou par intermittence au Viêt-nam, en Chine et en Syrie notamment.


Ces dictatures d'Internet utilisent souvent d'autres moyens plus indirects. Le Turkménistan et Cuba maintiennent ainsi des prix de connexion très élevés pour limiter la navigation en ligne. De son côté, l'Iran interdit le haut débit.


Etant donné les prix élevés, beaucoup d'habitants de ces pays se rendent dans les cybercafés, ce qui facilite le contrôle par les autorités. En Syrie par exemple, les propriétaires de cybercafés doivent conserver les données de navigation des internautes. Même chose en Arabie Saoudite, où ils doivent pouvoir fournir la liste de leurs clients.


Parmi les "ennemis d'Internet", quatre se situent en Extrême-Orient (Chine, Corée du Nord, Viêt-nam et Birmanie), deux en Asie centrale (Ouzbekistan et Turkménistan), trois au Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Syrie et Iran) et un en Amérique (Cuba).

 

  
   © Reporters sans frontières

Chine