La croissance de Facebook pourrait être supérieure aux attentes

Selon le Wall Street Journal, Facebook devrait dépasser les prévisions et atteindre une valorisation de 100 milliards de dollars.

Dans son édition du dimanche 1er mai, le "Wall Street Journal" révèle que le leader des réseaux sociaux pourrait largement dépasser les prévisions des observateurs. Facebook serait en effet sur le point de dépasser les 2 milliards de dollars d'Ebitda (1,35 milliard d'euros de résultat d'exploitation), et pourrait atteindre une valorisation de 100 milliards de dollars avant son entrée en Bourse en début d'année prochaine.

 

Le site aux 500 millions d'inscrits pourrait donc doubler sa valorisation de janvier, lorsque Goldman Sachs et Digital Technologies, le fond d'investissement russe, avaient investis dans le réseau social pour un prix par action le valorisant 50 milliards de dollars.

 

Le Wall-Street Journal justifie son analyse par le fait que Facebook dispose d'une structure de revenus diversifiée et efficace, contrairement à son homologue Twitter. En effet, l'auteur prend pour exemple les différentes initiatives de Facebook pour faire rentrer du cash, en citant Facebook Credits, sa monnaie virtuelle qui permet d'acheter des jeux et  applications, ou encore ses revenus publicitaires qui ont représenté au premier trimestre 31% des impressions aux Etats-Unis, et dont le CPC (cout par clic) a augmenté de 40% au cours des 3 derniers mois.

 

Enfin, le quotidien économique prend l'exemple de Facebook Deals, qui chasse sur les terres de Groupon, le leader de l'achat groupé. Tout ceci semble traduire la capacité de Facebook à rassurer ses  futurs actionnaires. L'auteur prévient : "Facebook pourrait devenir l'une des plus grandes entreprises des nouvelles technologies au monde, devant Amazon et Cisco".

Facebook / Web 2.0