Désertion collective au Conseil national du numérique

Suite à l'arrivée de Jean-Baptiste Soufron, l'ensemble des membres du CNNum, à l'exception de Gilles Babinet, ont remis leur démission.

Vent de panique au Conseil national du numérique (CNNum) suite à l'arrivée de Jean-Baptiste Soufron, ancien conseiller numérique de Fleur Pellerin, comme délégué général : les membres de l'organisation viennent de remettre leur démission "soucieux de faciliter cette réflexion sur la gouvernance du numérique". Tous sauf un car l'ancien président du CNNum Gilles Babinet poursuivra la mission de "digital champion" qui lui a été confié par la ministre auprès de la Commission européenne.

Il semble que les membres du CNNum n'aient pas apprécié que Fleur Pellerin demande à l'un de ses proches collaborateur de repenser l'approche institutionnelle du numérique en France (lire l'article "Jean-Baptiste Soufron prend les rênes du CNNum", du 05/07/2012). Et ce notamment si la réflexion apporté par Jean-Baptiste Soufron est à l'image des critiques qu'il avait émises à l'égard de la composition du CNNum, qu'il jugeait peu démocratique dans une tribune publiée sur Atlantico.

Autour du même sujet