21% des Français donnent en ligne à des associations ou des ONG

Les associations les plus performantes sur Internet recueillent 7,69% de leurs dons par ce canal, contre 3% il y a un an.

En 2011, 21% des Français déclarent donner en ligne à des associations caritatives ou à des ONG, rapporte l'Ifop dans une étude réalisée pour l'agence Limite. La quantité d'e-donateurs se maintient donc en dépit de la crise, puisque cette proportion s'élevait en 2010 à 23%. De plus, 78% des e-donateurs en 2011 affirment leur intention de donner à nouveau sur Internet dans les 12 prochains mois.

En majeure partie, les dons en ligne sont effectués par des donateurs traditionnels qui sont passés au canal Internet. Les dons en ligne hors urgence sont stables, concernant 84% des e-donateurs, particulièrement les plus de 50 ans et les habitants de la région parisienne, deux populations donnant davantage en ligne que les autres. Le profil des 48% d'e-donateurs qui pratiquent le don en urgence est plus jeune et plus féminin.

Le nombre croissant de silver surfers, qui affichent le panier moyen le plus important, en font le véritable noyau dur du don en ligne : 31% des plus de 65 ans donnent sur Internet. L'essor des réseaux sociaux devrait en outre contribuer à faire progresser le don en ligne auprès des jeunes générations. Seuls 15% des moins de 35 ans donnent sur Internet, mais 37% recommandent des ONG à leurs contacts. Parmi l'ensemble des e-donateurs, 25% font de même, contre 17% un an auparavant.

Les e-donateurs expliquent leur choix du canal Web par deux avantages principaux : une meilleure information sur le travail des associations (57%) et un meilleur suivi de l'utilisation faite de leur argent (48%). Deux motivations encore plus prononcées chez les jeunes et dans la classe moyenne. En outre, l'Ifop constate que le don en ligne ne se substitue pas aux autres formes de don. En effet, seuls 17% d'e-donateurs ont significativement abaissés leurs dons offline.

Toutefois, l'étude relève que la majorité des associations n'a pas encore pris conscience de l'utilité d'Internet pour recruter de nouveaux donateurs, ceci alors que le nombre total de donateurs a arrêté de progressé depuis 2007. Sur les 103 associations présentes en ligne, 40% sont carrément jugées hors du coup, 40% peuvent mieux faire et 20% ont mis en place un dispositif digital digne d'une entreprise. La part d'Internet dans les dons reçus par ces 23 associations les plus en pointe est d'ailleurs, à 7,69% en moyenne au lieu de 3% il y a un an, proche de leurs homologues américaines. Elles comptent 14,31% d'e-donateurs, pour un e-don moyen de 106,70 euros. Ces associations les plus performantes en ligne consacrent 7,88% de leur budget marketing au Web, contre moins de 3% pour les autres.

CANAL +