Entente illicite : des preuves accablent Google, Apple et d'autres géants du Web

Un document du Department of Justice accuse sept sociétés américaines de s'être entendues pour ne pas débaucher leurs salariés.

 Le Department of Justice (DoJ) a rendu les conclusions de l'enquête menée depuis 2010 sur sept géants américains dont Google, Apple, Adobe ou encore Intel. Ces dernières se seraient illégalement entendues pour ne pas débaucher leurs employés respectifs, selon TechCrunch, qui publie le document en question. Pourtant, en septembre 2010, ces sociétés avaient signé un accord avec le DoJ pour cesser ces pratiques. Reste qu'en mai dernier, un ancien ingénieur de Lucasfilm accusait son ancien employeur du même délit (lire l'article "Y a-t-il eu une entente sur les salaires entre Apple, Google et Intel ?", du 5/05/2011).


Mais l'histoire date bien bien longtemps, quand en 2005 Steve Jobs - alors dirigeant de Pixar - avait conclu un accord avec Lucasfilm pour ne pas dépasser un certain seuil de salaire. Une audience aura lieu la semaine prochaine où Google, Apple, Pixar, Lucasfilm, Adobe, Intel, et Intuit seront confrontés au document du DoJ.

Intel / Juridique